Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Vu sur le net

Habiba, 56 ans : «On m’a accusée d’avoir prié au boulot !»

Après quatorze ans de loyaux services au CPAS de Saint-Josse, Habiba, 56 ans, a été licenciée. Ses collègues l’accusent d’avoir prié durant ses heures de travail et d’avoir parlé arabe.

Après quatorze ans de loyaux services au CPAS de Saint-Josse, Habiba, 56 ans, a été licenciée. Ses collègues l’accusent d’avoir prié durant ses heures de travail et d’avoir parlé arabe.

« J’ai travaillé pendant quatorze ans… Je suis, enfin j’étais, chef de service, je dirigeais les techniciennes de surface du home et je nettoyais bien évidemment moi aussi. Au bout de quatorze ans, j’ai été licenciée, une «démission d’office» comme ils disent. On me reproche d’avoir prié au travail, d’avoir interdit aux pensionnaires de boire de l’alcool, d’avoir insulté mes collègues, d’avoir parlé arabe avec certains pensionnaires et collègues. Tout cela est complètement faux ! Aujourd’hui, je n’ai plus rien. Plus de travail, plus de salaire, plus rien. J’ai 56 ans, comment voulez-vous que je retrouve du travail à mon âge ? Je ne comprends pas ce qu’il m’arrive. »

Voilà le coup de colère d’Habiba Zerouani, maman de deux enfants, une fille 21 ans et un fils de 22 ans, qui aujourd’hui s’occupent d’elle.

En haut