Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

L'imam Hassan Iquioussen placé en centre fermé en Belgique, pour être ensuite expulser vers le Maroc

Actualité

Belgique : Placement de Hassan Iquioussen dans un centre fermé

La justice belge estime que les conditions ne sont pas remplies pour une extradition vers la France, mais que l’imam n’a pas le droit d’être en Belgique.

L’imam Hassan Iquioussen placé en centre fermé en Belgique, pour être ensuite expulser vers le Maroc

L'imam Hassan Iquioussen placé en centre fermé en Belgique, pour être ensuite expulser vers le Maroc
Yandex.com

La cour d’appel de Mons, en Belgique, a confirmé ce mardi 15 novembre le refus d’extrader l’imam marocain Hassan Iquioussen, réclamé par la justice française pour s’être soustrait à la fin de l’été à un arrêté d’expulsion, indique le parquet général de Mons.

Cette cour confirme la décision rendue en première instance par le tribunal de Tournai le 21 octobre. Elle “considère que les faits à la base du mandat d’arrêt européen décerné le 31 août 2022 ne sont pas constitutifs d’une infraction en droit belge“, a précisé François Demoulin, substitut du procureur général.

L’imam marocain Hassan Iquioussen a confirmé jeudi 10 novembre 2022 son refus d’être extradé vers la France, lors d’une audience en Belgique sur l’exécution du mandat d’arrêt européen (MAE) délivré à son encontre, a indiqué son avocat belge Nicolas Cohen.

Assigné à résidence sous surveillance électronique depuis sa dernière audience, l’imam  “a perdu son droit de séjour en France et devait retourner dans son pays d’origine, le Maroc. Il a donc été placé dans un centre de retour fermé en vue de son éloignement du territoire, a indiqué la secrétaire d’Etat, Nicole de Moor, dans un communiqué.

Lucie Simon, l’avocate de Hassan Iquioussen est dépassée par la situation

La justice belge estime que les conditions ne sont pas remplies pour une extradition vers la France, mais que l’imam n’a pas le droit d’être en Belgique
Twitter,@LucieSimon94
En haut