Connectez-vous avec nous
sif

Le Journal du Musulman

Une fatwa pour sauver les espèces animales en danger

ECOLOGIE

Une fatwa pour sauver les espèces animales en danger

En Indonésie, une fatwa a été émise par un groupe de savants musulmans pour demander aux Indonésiens de se mobiliser afin de défendre les espèces animales en danger, en particulier les rhinocéros, les tigres, les orangs-outans et les éléphants.

L’avis religieux  en question relayée par le  National Geographic interdit catégoriquement aux musulmans le trafic illégal d’espèces sauvages. Cette mesure sans précédent dans le pays qui abrite la plus grande population musulmane du monde, déclare haram (interdit) la chasse ou le commerce d’espèces menacées.

« Les gens peuvent échapper au droit indonésien, mais pas à la loi d’Allah »

Bien plus qu’une simple interdiction, cette fatwa est un appel à l’action dirigé aux 200 millions de musulmans Indonésiens, les incitant à jouer un rôle actif dans la protection et la conservation des espèces vulnérables où en danger.

« Cette fatwa émise donne une explication, ainsi que des conseils basées sur la charia islamique. […] Elle a pour but de guider les musulmans Indonésiens en matière de protection animale. » a déclaré hayu Prabowo, président du conseil des Oulamas.

« Les gens peuvent échapper au droit indonésien, mais pas à la loi d’Allah » ajoute le théologien.

« Les animaux en danger sont des créatures d’Allah, comme nous. Il est illicite de les tuer. Les protéger participe de l’adoration d’Allah.« 

La fatwa intervient à un moment où le trafic de la faune et la criminalité transnationale organisée a atteint des niveaux sans précédent.

La fatwa ne s’applique pas seulement aux individus

Les savants Indonésiens sont tout à fait conscients que les espèces animales les plus menacées souffrent toutes des activités humaines. Le danger est direct, mais c’est aussi la destruction de leur habitat qui est responsable de ce constat.

C’est à ce titre que Hayu Prabowo souligne que la fatwa ne s’applique pas seulement aux individus mais elle concerne également le gouvernement indonésien, qui se doit de redoubler de vigilance quant aux permis accordés aux entreprises qui mettent en danger l’environnement.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail