Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Usman Arshad un étudiant Pakistanais de 25, décide de parcourir 5 400 kilomètres à pieds pour accomplir le Hajj de l'année prochaine

A la une

Usman Arshad, un pèlerin qui voyage à pieds pour la Mecque

Usman Arshad un étudiant Pakistanais de 25 ans, décide de se rendre à la ville Sainte de la Mecque à pieds pour réaliser son rêve qui est d’accomplir le Hajj de l’année prochaine

Le jeune étudiant Pakistanais se lance dans une aventure de 5 400 kilomètres de parcours pour accomplir le Hajj de l’année prochaine

Usman Arshad prévoit de parcourir 5 400 kilomètres pour participer au Hajj de l'année prochaine
Usman Arshad, un pèlerin qui voyage à pieds pour accomplir le Hajj de l’année prochaine.

Source : ARAB NEWS.

Voyageant à travers au moins cinq pays, Usman Arshad prévoit de parcourir 5 400 kilomètres pour participer au Hajj de l’année prochaine.

L’idée de se rendre à La Mecque à pied lui est venue l’année dernière lorsqu’il a terminé 34 jours de marche depuis sa ville natale d’Okara jusqu’à la frontière chinoise.

Depuis le début de son voyage au début du mois, l’étudiant pakistanais Usman Arshad a déjà parcouru un 10e de la route de 5 400 kilomètres pour atteindre sa destination de rêve, La Mecque, à temps pour participer au Hajj de l’année prochaine.

Arshad, 25 ans, a commencé son pèlerinage dans sa ville natale d’Okara dans la province pakistanaise du Pendjab et, portant seulement un petit sac à dos et un parapluie, et portant une paire de chaussures de trekking, prévoit de voyager à travers cinq pays avant d’arriver dans la ville la plus sainte de l’islam.

« Du Pakistan à l’Iran, de l’Iran à l’Irak, de l’Irak au Koweït, et du Koweït, j’entrerai en Arabie saoudite », a-t-il déclaré.

Arshad prévoit d’entrer en Iran voisin plus tard cette semaine.

Il a dit que le voyage « prendra environ huit mois, ce qui signifie que j’atteindrai La Mecque en mai ».

Arshad a d’abord pensé à se rendre à pieds dans la ville sainte l’année dernière, lorsqu’il a parcouru 1 270 kilomètres au cours d’une marche de 34 jours d’Okara au col de Khunjerab à la frontière avec la Chine “pour promouvoir un Pakistan pacifique“.

Il a poursuivi: «J’ai eu l’idée de ce voyage (du Hajj) après avoir terminé mon dernier voyage et j’ai pensé que si je pouvais voyager à pied autant au Pakistan, alors je devrais aussi aller à pied à l’endroit qui est le désir de tout le monde. être humain.»

J’en ai fait le voyage de mes rêves et j’ai commencé à y travailler.”

Il a fallu neuf mois à Arshad pour se préparer et, avec l’aide de sa famille, il a économisé environ 6 800 dollars pour couvrir les dépenses du voyage. L’aide pour les documents et les visas est venue du gouvernement pakistanais.

En plus de cela, ils me soutiendront également partout où la sécurité est nécessaire“, a déclaré Arshad, ajoutant qu’il espère parcourir jusqu’à 45 kilomètres par jour, avec des escales nocturnes dans des mosquées, des séminaires et des maisons en cours de route.

Jusqu’à présent, partout où il s’est arrêté, il a été accueilli et embrassé par ses hôtes, qui sont intrigués d’entendre parler de son plan de pèlerinage.

La réponse des gens a été très bonne“, a déclaré Arshad. “Tous nos gens au Pakistan, ils sont très aimants.”

Au fur et à mesure qu’il avance, le voyage change également Arshad et façonne ses plans futurs. Il a terminé ses études en médias et communications à l’Université d’Okara, mais envisage maintenant de voyager à plein temps.

Auparavant, je voulais rejoindre les médias“, a-t-il déclaré, “mais maintenant j’ai l’intention de continuer à voyager dans le futur, en parlant aux gens de différents endroits et pays en les visitant à pied ou autrement.

En haut