Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Actualité

Iran : Rencontre sportive avec les Etats-unis, 24 années après

Contexte géopolitique hypertendu et atmosphère sportive sujet à la discorde, mardi soir, les États-Unis et l’Iran se sont rencontrés pour la qualification des 8ème. Les deux équipes ayant déjà été confrontées en 1998 dans un contexte bien moins hostile, se croisent une nouvelle fois.

Selon les propos de l’ancien attaquant Earnie Stewart en 2013, jouer un nouveau match contre les États-Unis, ne devrait pas poser de problèmes. Cependant, outre la rivalité sportive présente entre les deux pays, le contexte politique complexe Iranien influera sur les matchs. Effectivement, le remplacement du régime pro-américain du Shah, par la théocratie accentue vivement les tensions politiques.

Durant la révolution iranienne, le renversement du régime du Shah n’a pas été l’unique conséquence.  L’instauration d’un régime théocratique qui se fonde directement sur la version chiite de l’islam l’a été également.

Les tensions entre les deux pays ont été marquées par la critique de Donald Trump à l’écart de l’accord de Vienne concernant le programme nucléaire Iranien. Ali Khâmeni, guide de la république du pays n’avait pas manqué de confirmer l’ardente détermination du pays à contre-attaquer en cas d’offensive de la part des États-Unis.

Concernant l’atmosphère présente entre les deux pays, le contexte géopolitique problématique n’ayant cessé de croître s’est ressentie lors du dernier match de foot opposant les deux pays.

Pour l’Iran, l’Amérique est vu tel que ‘le grand sheytan” tandis que pour ce dernier, l’Iran ne serait qu’un “état voyou”. À quelques pas de conflit militaire. La FIFA a classé ce match à haut risque en matière de danger militaire. Les services de sécurité se sont mis en place au cas où une potentielle manifestation à aurait lieu. L’envahissement du terrain pouvant être dangereux, le dispositif policier a été également placé dans les tribunes.

Étant donné que les Etats-Unis étaient l’état qui accueillait l’Iran, ces derniers devaient se diriger vers eux afin de les saluer en leur serrant la main. Cependant, L’ayatollah Khamenei, a donné l’ordre à l’équipe iranienne de ne pas aller se positionner devant l’équipe. Au final, les joueurs Iraniens attendront que les Iraniens se dirigent finalement vers eux pour exécuter le geste.

Le journaliste sportif déclarera sur les lieux :

“Le président de la fédération iranienne souhaitait faire de ce match l’occasion de donner de son pays l’image la plus favorable. Il demanda au régisseur de la sélection d’acheter un bouquet de roses blanches que les joueurs iraniens offriraient à leurs adversaires américains, ainsi qu’un plateau d’argent au capitaine Thomas Dooley. Les roses blanches sont symbole de paix en Iran.”

Les joueurs Américains ont ensuite déclaré qu’ils n’avaient pas ressenti une hostilité dangereuse de la part de l’équipe adverse durant le match, simplement que chaque équipe avait donné le meilleur d’elle-même. Les sympathisants du pouvoir américain ont par ailleurs apporté leur soutien aux manifestants iraniens opposés au pouvoir oppresseur.

finalement, après ce les Etats-Unis aient dérochés les trois points de victoire contre l’Iran avec l’aide de Christian Pulisic, ils affronteront donc les Pays-Bas, en huitièmes de finale. L’Iran a fait preuve de fervente détermination, mais se retrouve finalement éliminé.

Ce match de foot, qui s’est déroulé de manière assez cordiale serait-il le début de la reprise de relations normales avec l’Amérique ? Concernant les transactions commerciales et industrielles, ce serait également plus facilité. Le climat intérieur serait plus détendu et permettrait de mettre les divergences politiques de côté.

Continuer la lecture
Vous pourriez aussi aimer...
En haut