Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Actualité

France : 61% de la population, favorable à l’interdiction du port du hijab dans l’espace public?

Oumma.com


Le 9 novembre, la chaîne médiatique CNEW connue pour la diversité de ses thèmes abordés, a publié un article indiquant que 61% des Français, seraient favorables à l’interdiction du voile, dans l’espace public. Ces chiffres, semblant déroutants, contredisent fermement le principe de laïcité autorisant la liberté de culte individuelle.

“Sondage réalisé les 8 et 9 novembre 2022 par questionnaire auto-administré sur un échantillon national représentatif de 1.011 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.”

Ce sont les écrits positionnés en bas de page de l’article sur ce fameux sondage. Un certain nombre d’individus, potentiellement friands du média CNEWS, ont été interrogés afin de répondre à une question traitée plusieurs fois par mois, au détriment de celles qui nécessitent un réel débat.

“Êtes-vous favorable à l’interdiction du port du voile islamique dans l’espace public”? Ce sont les mots employés par les journalistes de la chaîne ne donnant aucune information précise sur l’identité des sondés, afin de réaliser une étude noyée dans l’ambiguïté.

Les réactions Twitter dans les citations révèlent rapidement la source du problème. Le nombre de voix n’ayant pas été sollicitées pour le sondage s’élèvent et revendiquent leur opposition à cette interdiction. La majorité des partisans de cette potentielle mesure, seraient en vérité accrochés à une idéologie prônant le rejet ainsi que la haine de toute forme de lien à l’islam.

Leur cheval de bataille principal : la volonté d’émancipation de la femme. Comment ne pas être consterné devant tant d’incohérence, lorsqu’il y a ce souhait ardent de libérer autrui en lui interdisant un droit universel dont il dispose légalement ? La manipulation qui règne dans ces argumentations fallacieuses deviendrait inquiétante si elle était réellement représentée à travers 61% de la population.

Par ailleurs, cette interdiction inclurait-elle indéniablement, l’entrave à la pratique publique d’autres religions telles que le christianisme? Cette question se pose également à juste titre, étant donné qu’il est mentionné qu’il s’agit simplement du voile “islamique”.

La divergence d’opinions, un droit fondamental, serait donc bafoué de la manière la plus brutale et discriminatoire en interdisant le port d’un signe religieux dans un espace qui appartient à chacun d’entre nous.

Continuer la lecture
Vous pourriez aussi aimer...
En haut