Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Actualité

CAEN : Tentative d’avilissement d’une élève musulmane en détériorant ses effets personnels

L’injustice des actes commis envers la communauté musulmane en France ne cesse de s’accroitre. C’est dans le lycée Jean Rostand, à Caen, qu’à eu lieu un acte islamophobe immonde destiné à humilier une jeune lycéenne.

unpourcentlycees.normandie.fr

Jeudi 13 octobre 2022, au cœur de l’internat, une jeune élève musulmane a été violemment prise pour cible en raison de ses convictions religieuses. Lorsqu’elle regarde sa chambre le soir, son voile a été brutalement enfoui dans la poubelle, à côté de son coran, déchiqueté en plusieurs morceaux. La jeune fille, choquée que l’on s’attaque à sa religion, n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet. 

Sa famille, avec son accord, ne souhaite pas porter plainte en raison d’une démarche d’apaisement, conforme aux valeurs islamiques. Le but recherché, est de rendre le mal par le bien. Ces actes violents ont suscité une vague d’étonnement générale notamment par le proviseur du lycée qui témoigne : “J’ai été sidéré par ce qu’il s’est passé, mes collègues aussi. Nous sommes un lycée habitué à l’ouverture d’esprit, à la tolérance et nous acceptons toutes les confessions. C’est inadmissible qu’une élève vive ça.”

Le directeur de l’établissement a également fait parvenir un mail dans lequel il dénonce l’acte qu’il qualifie d’indigne, d’intolérable ainsi que de juridiquement condamnable. Juridiquement, le parquet de Caen a été saisi par la directrice de l’inspection académique qui exprime sa révolte face à cet acte privant une élève d’un de ses droits fondamentaux.

L’auteur de ces violences est encore inconnu. Le chef de l’établissement soupçonne une personne appartenant au lycée. Il compte retrouver ce dernier pour comprendre ses motivations, établir un dialogue, et mener avec l’auteur des faits un suivi sur le concept de la tolérance.

Les chaînes d’informations nationales n’ont pas évoqué le sujet. Les internautes confirment que si il s’agissait d’une autre religion prise pour cible, l’intégralité des responsables politiques se serait insurgée pour dénoncer l’acte ignoble. Cependant, pour défendre une jeune fille musulmane, le silence retentit.

Continuer la lecture
Vous pourriez aussi aimer...
En haut