Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Vu sur le net

Un écrivain condamné pour provocation à la haine contre les musulmans

L’écrivain Renaud Camus a été condamné ce jeudi à 4000 euros d’amende pour provocation à la haine ou à la violence contre les musulmans

Théoricien du “grand remplacement” qui menacerait selon lui la civilisation française, l’écrivain Renaud Camus a été condamné ce jeudi à 4000 euros d’amende pour provocation à la haine ou à la violence contre les musulmans pour des propos tenus le 18 décembre 2010 lors des “Assises internationales sur l’islamisation”.

Il a en outre été condamné à verser 500 euros de dommages et intérêts au Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples), à l’origine du dépôt de plainte.

Musulmans, “voyous”, et “soldats”

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a estimé que les propos litigieux “constituent une très violente stigmatisation des musulmans, présentés comme des “voyous”, des “soldats”, “le bras armé de la conquête”, ou encore des “colonisateurs cherchant à rendre la vie impossible aux indigènes, à les forcer à fuir, à évacuer le terrain”, “ou bien, pis encore, à se soumettre sur place”.

Le tribunal a estimé que les propos de l’écrivain dans “une stigmatisation d’une rare outrance” présentent, “sans mesure ni réserve autre que de pure forme”, les musulmans “comme des guerriers envahisseurs dont le seul objectif est la destruction et le remplacement du peuple français et de sa civilisation par l’islam”.

L’intégralité de l’article sur le monde

En haut