Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

ACTUALITÉ

Visite du Président Égyptien Abdel Fattah El-Sisi , à Doha au Qatar

Le président Égyptien Abdel Fattah El-Sisi s’est rendu mardi 13 septembre 2022 au Qatar pour la première fois après quatre ans de rupture des relations entre Le Caire et Doha.

  L’émir qatari Tamim bin Hamad Al Thani, à droite, accueille le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi, à son arrivée à Doha, au Qatar.

Le président égyptien s’est rendu au Qatar mardi pour sa première visite dans ce pays riche en gaz, dans le cadre d’un rapprochement après des années de relations tendues suite au renversement par l’armée égyptienne d’un président islamiste soutenu par Doha.

Après avoir reçu dernièrement l’émir Qatari Tamim bin Hama Al-Thani au Caire en juin, le Président Égyptien se rend à son tour au Qatar.

De ce fait , ce voyage a été décrit par l’agence de presse Qatari comme une “nouvelle ère dans les relations” entre les deux pays. Les deux dirigeants ont entretenu des échanges dans le but d’enterrer les haches de guerre et afin promouvoir les relations entre les deux pays.

Cependant, les sujets abordés ont été portés sur les problèmes de liquidité des investissements du Qatar en Égypte, ainsi que la coopération dans les secteurs de l’énergie et de l’agriculture.

En effet, l’Égypte a annoncé que le Qatar envisageait d’investir cinq milliards de dollars dans le pays. Ainsi, le géant des hydrocarbures QatarEnergy a dévoilé un accord majeur avec la société américaine ExxonMobil pour acquérir une participation de 40 % dans un bloc d’exploration gazière en Méditerranée, au large de l’Égypte.

Étant le premier importateur mondial de blé, dont principalement de Russie et d’Ukraine l’Égypte aussi n’est pas épargnée.

En conséquence du conflit déclenché en février, l’inflation a atteint 15%, entraînant du coup une hausse des prix des denrées alimentaires atteignant jusqu’à 66% et réduisant le pouvoir d’achat des ménages.

Enfin de compte L’Égypte après avoir rompu ses liens diplomatiques avec Doha en juin 2017 en raison de son soutien aux Frères musulmans et de sa prétendue ligne douce à l’égard de l’Iran, a fini par enterré les haches de guerre et fait la paix avec le Qatar.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut