Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

ACTUALITÉ

Une exception à l’interdiction du port du voile sur les cartes d’identité

Oui il y a bien des exceptions à l’interdiction du port du voile sur les cartes d’identité mais pour en bénéficier ça il faut un peu de piston

Oui il y a bien des exceptions à l’interdiction du port du voile sur les cartes d’identité mais pour en bénéficier il faut un peu de piston. En 2003, Bernadette Chirac a permis à Adalberta, mère supérieure de la Congrégation des sœurs carmélites de l’Enfant Jésus de Bormes-les-Mimosas, de conserver son double voile sur une photo d’identité. L’épouse du Président de la République est intervenue directement auprès de la préfecture afin de contourner la loi qui impose à tous de poser tête nue sur les photos des documents officiels. Dans son édition du 7 mai 2003, Le Canard Enchaîné relate cette exception :

« Soeur Adalberta, mère supérieure polonaise de la Congrégation des soeurs carmélites de l’enfant Jésus de Bormes-les-Mimosas (Var), a obtenu de la préfecture du Var une carte de résidence avec une photo d’identité où elle figure voilée » a confirmé jeudi la préfecture du Var.

L’information avait été révélée par le Canard enchaîné [voir l’article ci-dessous]. « Le 21 février 2002, conformément à l’ordonnance de 1945 sur le séjour des étrangers, il a été délivré à l’intéressée une carte de résidente de 10 ans avec la même photo que sur les titres temporaires précédents », a indiqué la préfecture du Var dans un communiqué. La préfecture a précisé que la religieuse, Wiktoria Tanistra pour l’état civil, une Polonaise de 51 ans entrée en France en mai 1992, avait auparavant « bénéficié de cartes de séjour temporaires » avec une photo d’identité où l’intéressée figure « en habit religieux avec une coiffe comme sur son passeport polonais ».

Selon le Canard enchaîné, les services de la préfecture du Var, qui souhaitaient faire appliquer la loi, en auraient été empêchés par une intervention de l’épouse du président de la République, Bernadette Chirac, le 1er novembre dernier. Interrogée sur cette éventuelle intervention, la préfecture du Var s’est refusée à tout commentaire, notant simplement qu’en novembre la mère supérieure avait déjà obtenu ses papiers. Cette autorisation contrevient aux obligations de la loi qui exige « des photographies de face, tête nue, récentes et ressemblantes » sur les cartes de résident. Ces obligations avaient été rappelées par le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy le 19 avril, lors du rassemblement annuel de l’Union des organisations islamique de France (UOIF) au Bourget (Seine-Saint-Denis), relançant le débat sur le port du foulard islamique. Le ministre avait indiqué qu’il « serait ferme dans l’application de la loi de la République », ajoutant que l’obligation pour toutes les femmes de présenter une photo d’identité « tête nue » était « respectée par les religieuses catholiques ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail