Connectez-vous avec nous
bayt

Le Journal du Musulman

Trois millions d’enfants en bas âge meurent de malnutrition, soit un décès d’enfant sur deux par an

ACTUALITÉ

Trois millions d’enfants en bas âge meurent de malnutrition, soit un décès d’enfant sur deux par an

La revue The Lancet a publié une série d’articles émanant de chercheurs qui tirent la sonnette d’alarme sur la malnutrition.

La revue The Lancet a publié une série d’articles émanant de chercheurs qui tirent la sonnette d’alarme sur la malnutrition. Ce fléau tue chaque année plus de trois millions d’enfants en bas âge et affecte l’économie des pays touchés, plus particulièrement les pays africains et asiatiques.

bayt

Le bilan est effrayant, et montre que près de la moitié des décès chez les enfants de moins de cinq ans proviennent d’une sous-alimentation.

Les problèmes d’allaitement et le manque de vitamines et de minéraux dans l’alimentation sont quelques-unes des origines de cette maladie.

La santé des mères est également mise en cause. En effet, les femmes sous-alimentées donnent naissance à des nourrissons plus faibles, qu’elles ont ensuite du mal à nourrir correctement. La malnutrition conduit à une diminution du poids et à un retard de croissance. Selon les auteurs, 165 millions d’enfants dans le monde étaient trop petits pour leur âge en 2011. Les enfants affaiblis par la faim ont beaucoup plus de mal que les autres à survivre à diverses maladies comme le paludisme, la pneumonie et la diarrhée.

Au cours de leur étude, les chercheurs font également référence au problème inverse, la suralimentation. Dans certains pays où la pauvreté et la malnutrition règnent, les problèmes d’obésité et de diabète frappent certaines catégories de la population. De ce point de vue, la nourriture crée un double problème et affecte d’autant plus l’économie des pays.

Bien que la Convention internationale des droits de l’enfant affirme que se nourrir est un droit fondamental de l’enfant, d’énormes progrès restent à faire pour en arriver là.

Selon un rapport de l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO),  la faim a touche 868 millions de personnes, contre un milliard il y a vingt ans encore soit une baisse de 13,2%. Et les chiffres restent stables ces trois années précédentes.

Source : futura-sciences

1 commentaire

1 commentaire

  1. Pingback: Revue de presse du 22 juin 2013 - M.M Blog – Materner avec un grand Aime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les nouvelles publications par mail