Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

A la une

SNCF : « Pas de musulmans » à l’arrivée de Shimon Peres

selon SUD-Rail, le 8 mars dernier Itiremia, une filiale de la SNCF, aurait exclu les salariés pouvant passer pour musulmans lors de l’accueil d’une délégation israélienne à Paris gare du nord.

thalys gare du nord

L’affaire est très embarrassante pour la SNCF : selon SUD-Rail,  le 8 mars dernier Itiremia, une filiale de la SNCF, aurait exclu les salariés pouvant passer pour musulmans lors de l’accueil d’une délégation israélienne à Paris gare du nord. Le syndicat assure que cette visite a donné lieu à une sélection du personnel, excluant les noirs et les arabes, car il ne fallait «pas de salariés musulmans pour accueillir le chef de l’état israélien». Le syndicat SUD-Rail met directement en cause la SNCF, dont il dénonce «la discrimination et le racisme» :

Selon un communiqué de la fédération, «pour son arrivée en gare du Nord, la SNCF a commandé trois porteurs à sa filiale ITIREMIA, afin de s’occuper des bagages de la délégation israélienne». La veille, le responsable de site s’était lancé dans un étrange «marché» au sein du personnel, excluant les noirs et les arabes, car il ne fallait «pas de salariés musulmans pour accueillir le chef de l’Etat israélien.»

Le syndicat SUD-Rail met directement en cause la SNCF, dont il dénonce «la discrimination et le racisme». Et ce, alors que l’entreprise a signé la charte de la diversité, précise le syndicat. Se disant «indignés», les salariés auraient demandé des explications à leur responsable. Selon SUD-Rail, ce dernier aurait répondu que cette mesure avait été prise pour des «raisons de sécurité».

 

De son côté, la SNCF «dément  ces allégations». L’entreprise a indiqué :

La «SNCF n’a reçu aucune demande des services du président israélien, M. Shimon Peres, ni du ministère français des Affaires étrangères relative aux personnels concourant à ce déplacement, et n’a, en aucun cas, émis de telles instructions auprès de son prestataire bagagiste, la société Itirémia»

Une enquête interne a été lancée pour déterminer les responsabilités dans le cas où il y aurait eu des discriminations.

 

Sources : Le parisien, le point, rue 89

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail