Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

ACTUALITÉ

Rouée de coups par un automobiliste, Lina témoigne

Le 18 novembre dernier, cinq jours après les attentats, Lina et sa sœur sont en voiture. Elles sont loin d’imaginer ce qui va se passer.

Le 18 novembre dernier, cinq jours après les attentats, Lina et sa sœur sont en voiture. Elles sont loin d’imaginer ce qui va se passer.

« Je me suis arrêtée pour laisser passer un piéton, un véhicule est venu me percuter par l’arrière alors que je me trouvais à l’arrêt.

Je me suis stationnée sur le côté pour laisser les voitures passer, et suis descendue de mon véhicule, j’ai regardé le véhicule pour constater les dégâts.

Alors que je me trouvais penchée sur ma voiture j’ai vu le conducteur du véhicule qui venait de me percuter sortir par la fenêtre de son véhicule et se diriger vers moi.

Je me suis redressée pour lui demander s’il allait bien, je n’ai eu le temps de lui dire que « vous » lorsque j’ai pris plusieurs coups de poing dans le visage, au niveau du nez, du front de la bouche, partout.

J’ai tenté de le repousser en lui criant d’arrêter mais il ne voulait rien savoir, il m’insultait « de sale arabe, espèce de p*te, pouffiasse! », il ne s’arrêtait pas de m’insulter en me tapant dessus. J’ai également un hématome au niveau de l’épaule droite sur le devant.

Ma sœur qui se trouvait côté passager dans mon véhicule est vite descendue lorsqu’elle m’a entendue crier.

Elle est venue pour l’empêcher de continuer à me frapper. Elle a réussi à maitriser un bras et les coups se sont arrêtés.

Le temps de me remettre j’ai vu qu’il voulait cette fois-ci s’en prendre à elle en lui frappant dessus. Je lui ai sauté dessus pour essayer de l’empêcher de la taper et c’est alors que des gens sont intervenus.

Ils ont séparés tout le monde. Le monsieur en a profité pour remonter dans son véhicule et repartir avec. Je me souviens avoir vu une dame passager avant ainsi que des enfants à l’arrière.

Je suis allée consulter un médecin aux urgences qui m’a délivré un certificat médical mentionnant une ITT de deux jours.

Depuis hier, je ne fais que pleurer, je n’ai pas dormi de la nuit. Je n’ai pas compris cette violence. »

Lina a contacté le Collectif contre l’islamophobie en France afin d’avoir une aide dans ses démarches. Elle a porté plainte contre son agresseur, qui a pu être identifié.

Aidez le CCIF a lutter contre l’islamophobie. Pour faire un don, cliquez ici.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail