Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

raid militant juif Pierre Stambul

ACTUALITÉ

Pierre Stambul, militant juif et pro-palestinien, subit un assaut du RAID après un canular

Pierre Stambul, coprésident de l’Union juive française pour la paix (UJFP), a été victime chez lui d’un assaut du RAID dans la nuit du 8 au 9 juin.

Pierre Stambul, coprésident de l’Union juive française pour la paix (UJFP), a été victime chez lui d’un assaut du RAID dans la nuit du 8 au 9 juin.

Ce militant juif très critique de la politique du gouvernement israélien a vu les policiers de l’unité d’élite de la Police nationale française débarquer à son domicile marseillais à 3 h 50 du matin après un canular. Le hacker franco-israélien Ulcan est suspecté d’être à l’origine de cette dénonciation mensongère.

Lorsque le Raid pénètre chez lui en nombre en défonçant sa porte, ils le plaquent au sol. Rapidement, Pierre Stambul comprend qu’il est accusé d’avoir assassiné sa femme qui est pourtant présente à ses côtés et surtout vivante. Menotté par les policiers, il est emmené et sera gardé à vue pendant 7 heures.

«M. Stambul a été victime d’un canular, d’un acte malveillant», a expliqué le préfet de police des Bouches-du-Rhône.

Une personne «a appelé la police en utilisant son numéro de téléphone, et en disant avoir battu sa femme». Les policiers ont ensuite effectué un «contre-appel», en rappelant le numéro qui s’était affiché. Celui-ci correspondait bien au numéro de Pierre Stambul, mais les policiers «sont retombés sur le même individu – une manipulation possible pour des personnes sachant manier certaines techniques de piratage -, qui leur a cette fois-ci dit que sa femme était morte» et qu’il attendait la police «avec un fusil.

«C’est ce contre-appel qui a déclenché l’opération du Raid», a expliqué le préfet selon le Figaro.

Le Raid a utilisé le protocole pour neutralisation de terroriste retranché et armé.

Témoignage de Pierre Stambul après sa libération :

A une heure du matin, le téléphone fixe sonne très longuement. Je finis par décrocher et ça raccroche.

Je pense tout de suite à Ulcan et je fais le choix malheureux de laisser le téléphone décroché.

A 3 h 50, j’entends plein de voix et mon nom. Je sors en slip sur le seuil.

Le RAID me tombe dessus à une dizaine. Menotté une heure, un peu violenté.

Sarah que je suis censé avoir assassiné est là, ça ne les calme pas.

Le commissariat du 8ème arrondissement prend le relai.

J’aurai 7 h de garde à vue avec un seul interrogatoire où je parlerai de ce qui est arrivé à Pessi et Jean-Guy, de Ulcan, des menaces de la LDJ et de JSS nerws. Je sors sans excuse avec plusieurs portes défoncées chez mon proprio qui a été très bien.

Ils m’ont pris les empreintes digitales mais pas l’ADN.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail