Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

ACTUALITÉ

Maroc : Trois mois de prison ferme pour avoir rompu le ramadan en public

A Rabat capitale du Maroc, un jeune homme a été arrêté pendant le mois de Ramadan par la police qui l’a surpris alors qu’il était en train de manger publiquement en pleine journée.

A Rabat capitale Marocaine, un jeune homme a été arrêté pendant le mois de Ramadan par la police qui l’a surpris alors qu’il était en train de manger publiquement en pleine journée. Fier de lui, il a plaidé pour justifier son acte  avoir «accompli cet acte par conviction et que cela faisait partie de sa liberté individuelle».

Ce trublion aura le temps de méditer un peu sur ses erreurs puisque le tribunal l’a condamné à trois mois de prison ferme. Le verdict a été clément alors que la loi marocaine prévoit une peine pouvant aller jusqu’à six mois ferme pour quiconque rompt publiquement le jeûne pendant le mois de ramadan.

Le groupe «Masayminch»

Depuis quelques temps une poignée de rebelles ont lancé un groupe qu’ils ont nommés les «Masayminch», ou «nous ne jeûnons pas» en dialecte marocain. Ces athées revendiquent le « droit » de manger en public pendant le ramadan. Le co-fondateur du groupuscule affirme « Nous voulons que la loi soit abrogée. Nous ne sommes pas croyants et la société n’a pas le droit de nous imposer ses croyances ».

Même s’ils ont réussi à faire parler d’eux en utilisant les réseaux sociaux, ce mouvement est largement minoritaire et la population marocaine à majorité musulmane n’adhère pas du tout à ces revendications et comme dans la plupart des pays musulmans, les gens sont offusqués s’ils voient quelqu’un manger dans la rue pendant les journées de ce mois béni. D’ailleurs même quelqu’un qui a des raisons valables pour rompre son jeune ( voyage, maladie …) évite généralement de se nourrir en public par respect pour les autres.

2 commentaires

2 Comments

  1. Abû Muhammad At-Talûchî

    23 septembre 2012 at 8 h 41 min

    As-Salâmou ‘Alaykoum,

    Que prévoie le tribunal marocain pour ceux qui se refusent de prier pendant le mois de Ramadan, la prostitution, les femmes dénudées, les frères violés dans les prisons marocaines (voir ce que dit Yvonne Ridley là dessus), les banques arabes où il y a de l’intérêt usuraire, l’horoscope dans leurs propres journaux officiels, les tombeaux adorés en dehors d’Allâh et gardé par la garde nationale, etc… ? J’aimerai bien le savoir…

    Pour moi ils se moquent du monde en condamnant une personne qui mange pendant le mois de Ramadan.

    • Noor

      12 octobre 2012 at 18 h 13 min

      Salam Aleikoum,

      D’accord avec toi.

      Je suis étonné que l’article semble soutenir cette décision de justice stérile. Notre Religion n’est-elle pas une Religion d’adhésion ? de quoi nous protégeons-nous ? Ferons-nous comme les occidentaux ?

      En effet, certaines visions de l’islam, souvent très rigoristes, entrent en occident par le biais des nouvelles technologies et « choquent » les occidentaux. Niqab, Hijab, Qamis, etc… semblent de plus en plus visible et certains occidentaux réagissent par le repli voire la violence. Ils en appellent parfois à la loi et tentent d’endiguer ces intrusions d’un monde dont ils souhaitent se protéger.

      Ici, le Maroc commet la même erreur : les mêmes technologies permettent une infiltration par le monde occidental de manière plus forte et des « Athées » commencent à tenter d’exister sur « notre » terre. Nous tentons de les combattre aussi par la loi en pensant nous protéger.

      Moi je dis une chose : soit nous considérons que cette condamnation est légitime, auquel cas nous devons considérer comme légitime les condamnations de soeurs en Niqab, soit nous la considérons ridicule comme nous considérons ridicule la guerre à l’Islam en occident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail