Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

Quand un maire envoie la police devant une école primaire pour s’opposer à des cours d’arabe facultatifs

cours d'arabe facultatifs france

ACTUALITÉ

Quand un maire envoie la police devant une école primaire pour s’opposer à des cours d’arabe facultatifs

Le maire de Six-Fours-Les-Plages a envoyé des policiers municipaux devant l’école primaire Reynier pour faire savoir que la mairie s’oppose aux cours d’arabe facultatifs

Le maire Les Républicains (LR) de Six-Fours-Les-Plages, Jean-Sébastien Vialatte, a envoyé des policiers municipaux devant l’école primaire Reynier pour faire savoir aux parents que la mairie s’oppose aux cours d’arabe facultatifs dans l’établissement public. Contacté par La Chaîne Info (LCI), Jean-Sébastien Vialatte a confirmé l’envoi de la police municipale sur place.

L’histoire a débuté dimanche 25 septembre lorsqu’une mère de famille a partagé sur sa page facebook un mot de l’école concernant l’enseignement de la langue arabe. Le mot invite les parents d’élèves de l’école primaire Reynier de Six-Fours-les-Plages (Var) à signaler s’ils souhaitent y inscrire leur enfant. Le message laisse penser que les cours d’arabe facultatifs sont imposés aux enfants. Il n’en est rien, les heures d’apprentissage de la langue arabe sont en réalité proposées hors du temps scolaire aux parents comme l’écrivait les décodeurs.

Cours d'arabe facultatifs obligatoires

La polémique n’en finit pas d’enfler. Le Font National tente une récupération politique. Dans un communiqué, le FN laisse croire que les cours d’arabe sont obligatoires et demande aux parents de « refuser catégoriquement cette proposition ».

Le maire exige la suppression des cours d’arabe facultatifs

De là, le maire Jean-Sébastien Vialatte réclame la suppression des cours d’arabe facultatifs et écrit à l’inspecteur d’académie de l’Education Nationale pour lui indiquer qu’il s’opposera à la tenue de ces cours : « Je tiens à vous signaler que je ne signerai pas (la) fiche qui autorise l’intervention de cours de langue arabe pendant le temps périscolaire, période dont j’assume l’entière responsabilité ».

Le préfet du var a tenté de s’opposer à cette décision municipale mais en vain. En effet, dans une ordonnance datant du 28 novembre 2016, le tribunal administratif de Toulon a donné raison à Jean-Sébastien Vialatte. Le déféré du préfet du Var enregistré le 23 décembre 2016 est rejeté, il n’y aura donc pas de cours d’arabe hors temps scolaire dans cette commune.

cours d'arabe tribunal

Le maire LR condamné pour un tweet raciste

Pour info, on apprend dans le journal le Monde que le député-maire Jean-Sébastien Vialatte a été condamné en 2014 à 2 000 euros d’amende et 4 000 euros de dommages et intérêts pour un tweet raciste qui s’en prenait aux « descendants d’esclaves ».

1 commentaire

1 commentaire

  1. nordine deRoubaix

    6 janvier 2017 at 9 h 23 min

    Quelle dommage qu’il n’y ait pas eu de mobilisation nationale dans les mosquées pour inciter toutes nos sœurs et tous nos frères a s’inscrire sur les listes électorales.
    s’ils avaient vu les nombres d’inscriptions grimper d’1 million de personnes en 1 semaine , cela leur aurait fait très peur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail