Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

ecoles musulmanes belgique

Vu sur le net

Les écoles musulmanes font le plein d’élèves en Belgique

Depuis l’interdiction du port du hijab dans de nombreuses écoles secondaires, les projets d’écoles musulmanes en Belgique sont de plus en plus nombreux

Depuis l’interdiction du port du hijab dans de nombreuses écoles secondaires, les projets d’écoles musulmanes en Belgique sont de plus en plus nombreux.

Trois écoles maternelles et primaires ont déjà ouvert leurs portes rien que dans la capitale Belge. Pour cette rentrée scolaire, tous ces établissements islamiques ont fait le plein d’élèves.

D’après la capitale.be,  il existe déjà trois écoles fondamentales libres de confession musulmanes reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles, dont deux sont assez récentes. Ainsi, il y a exactement un an, l’école fondamentale «La Vertu» à Schaerbeek voyait le jour, accueillant près de 150 élèves.

Mais le pouvoir organisateur, L’ASBL ECIB -Enseignement confessionnel islamique de Belgique –, chapeaute déjà deux autres établissements reconnus, l’école «Al-Ghazali» à Etterbeek et l’école fondamentale «La Plume» à Molenbeek.

2 commentaires

2 Comments

  1. slim

    5 septembre 2014 at 21 h 03 min

    Selem aleikom, ont-ils des collèges ou lycée? Je voudrais leur contact pour candidater car je suis licencié en France vu ma croyance et origine, entre autres

  2. hasard

    25 septembre 2014 at 5 h 59 min

    En France également , il faut développer les écoles privées , pour éviter aux enfants d’ être soumis à la propagande de l ‘éducation nationale.

    A titre d’exemple on peut citer une étrange pièce de théâtre , proposée aux enfants par l ‘éducation nationale.

    Le site de l’Ecole des loisirs affiche en gras que la pièce de théâtre  » mon frère, ma princesse » est sélectionné par l’Education nationale.

    « Mon frère, ma princesse » a en effet reçu le prix des collégiens Collidram en 2013, relayé par les Délégations Académiques à l’éducation Artistique et à l’Action Culturelle (DAAC) des rectorats. Cette pièce a déjà été lue par de nombreux élèves, quand ce ne sont pas eux-mêmes qui l’ont jouée à l’école.

    Contenu de cette pièce :

    « Vigi-gender » a scanné sur son site quelques pages et résume ainsi la pièce :
    « C’est l’histoire d’un petit garçon qui voudrait être une petite fille. (…) Centrée sur le genre, l’histoire est violente. Elle suggère le meurtre, le suicide et évoque une agression sexuelle. Elle est de surcroît écrite dans un style vulgaire, avec de nombreuses fautes de français. »

    Ma conclusion : l ‘éducation nationale perverti la jeunesse, il faut , en France, développer l’ enseignement privé.

    Sources :
    le site vigi gender :
    http://www.vigi-gender.fr/frere-princesse-piece-gender.php
    le site école des loisirs :
    http://www.ecoledesloisirs.fr/php-edl/catalogues/fiche-livre-nvo.php?reference=E129676

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail