Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

A la une

Le parquet requiert la démolition de la mosquée de Fréjus

Le procureur de la République de Draguignan a requis, Mardi 24 Novembre, la démolition de la mosquée de Fréjus dans un délai de six mois

Le procureur de la République de Draguignan a requis, Mardi 24 Novembre, la démolition de la mosquée de Fréjus dans un délai de six mois avec une astreinte de 500 euros par jour de retard. Les travaux du lieu de culte de 1.500 m2, pouvant accueillir au moins 700 personnes, s’étaient achevés au mois d’avril dernier.

Dans son réquisitoire, le procureur de la République a cherché à démontrer que l’association El Fath n’était pas propriétaire de l’intégralité des terrains au moment où elle a déposé sa demande de permis de construire. Ce n’est qu’ensuite, à la faveur d’un montage juridique, a estimé le représentant du parquet, qu’elle est devenue propriétaire desdits terrains avec la complicité du maire de l’époque, Élie Brun.

Le procureur a également demandé 60.000 € d’amendes pour l’association El Fath et 30.000 euros pour son président, Driss Maaroufi. Quant à l’ancien maire Elie Brun, 18 mois d’emprisonnement avec sursis et 150.000 euros d’amende ont été demandés.

« Démolir une mosquée, c’est un réquisitoire sans précédent »

« Démolir une mosquée, c’est un réquisitoire sans précédent », s’est élevé dans sa plaidoirie Me Moad Nefati, avocat de l’association El Fath.

« Ce sont des réquisitions que même en Espagne et en Andalousie au XVe siècle on n’aurait pas envisagées », a-t-il pointé, en avertissant le tribunal : « Vous êtes devant un dossier de liberté fondamentale, une atteinte grave à la liberté de culte » selon Var Matin

Le tribunal rendra son jugement le 26 février à 13h30.

Déclarations de l’avocat de l’ancien Maire de Fréjus

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut