Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

A la une

La famille d’Amadou Koumé, mort étranglé dans un commissariat de Paris, exige des explications

Amadou Koumé, un père de famille de 33 ans, originaire de Saint-Quentin dans l’Aisne, est mort étranglé au commissariat du Xe arrondissement de Paris

Amadou Koumé, un père de famille de 33 ans, originaire de Saint-Quentin dans l’Aisne, est mort dans la nuit du 5 au 6 mars au commissariat du Xe arrondissement de Paris quelques minutes après son interpellation. Les raisons de son décès demeurent encore inexpliquées.

Interpellé à proximité de la Gare du Nord aux alentours de minuit, Amadou Koumé est décédé peu après une manœuvre d’étranglement réalisée sur lui par la police, «pour lui passer les menottes». «A l’arrivée au commissariat à 00h25, [les policiers] se sont rendu compte qu'[Amadou Koumé] était amorphe. Le Samu a tenté de le ranimer, en vain», raconte une source judiciaire au Parisien, sans donner plus de détails sur la cause éventuelle du décès. La mort d’Amadou a été officiellement constatée à 2 h 30. Deux heures après le décès. Que s’est-il passé pendant ces deux heures ? Les proches du défunt réclament des explications qui tardent à venir.

« Depuis l’annonce de ce décès brutal, les proches d’Amadou Koumé vivent dans l’incompréhension et se sentent exclus de la procédure », explique le quotidien.

« On ne sait pas comment il est mort », s’indigne sa grande sœur.

Il présentait une plaie au visage

Plusieurs membres de la famille du jeune homme se sont aperçus qu’il présentait une plaie au visage lorsqu’ils se sont rendus à l’Institut médico-légal.

Dans un premier temps, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire pour recherche des causes de la mort, avant de requalifier les faits en homicide involontaire. L’enquête a été confiée à l’inspection générale de la police nationale (IGPN).

La semaine dernière, leur avocat a déposé plainte contre X pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et abstention de porter assistance à une personne en péril.

1 commentaire

1 commentaire

  1. Skcv

    21 avril 2015 at 10 h 44 min

    Qu’Allah lui fasse miséricorde et qu’Il le place prés de notre bien aimé prophète… Si Allah Le veut il sera considéré martyr!
    Qu’Allah permette à sa famille de tenir le coup…

    Mais qu’est-ce qu’ils attendent de nous ces animaux barbares censé être les gardiens de l’ordre républicain et des citoyens?
    Pourquoi sommes nous plus en sécurité loin d’eux?
    Pourquoi aucune réaction politique, il y a plus de réaction qu’en un cinglé assassine quelqu’un à l’autre bout de la terre que qu’en PLUSIEURS Agents Assermentés assassinent un citoyen!!!!

    Pourquoi restons nous toujours à l’indignation sur le net jamais rien d’autre? Pourquoi pas des actions concrètes organisés et citoyennes pour demander justice pour nos frères lâchement assassiné??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail