Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

A la une

Des chercheurs encouragent la population à jeûner deux jours par semaine comme dans la sunna

Jeûner deux jours par semaine, encore une sunna instaurée il y a plus de 1400 ans dont la pratique est vivement encouragée par des chercheurs contemporains.

Jeûner deux jours par semaine, encore une sunna instaurée il y a plus de 1400 ans dont la pratique est vivement encouragée par des chercheurs contemporains.

Le sceaux des prophètes ﷺ nous a recommandé de jeûner en dehors du mois de Ramadan. Des jeûnes surérogatoires très méritoires éparpillés tout au long de l’année ainsi que deux fois par semaine. En effet le messager d’Allah ﷺ avait l’habitude de jeûner chaque lundi et jeudi et il disait : « Les œuvres sont présentées [à Allah] le lundi et le Jeudi et j’aime bien que mes œuvres soient présentées alors que je jeûne ».

Cette formidable occasion de purifier son âme et d’acquérir une récompense divine énorme est aussi très bon pour la santé. Jeuner deux jours par semaine aide le corps à mobiliser les graisses corporelles, réparer les cellules, inverser le processus du vieillissement, inhiber les tumeurs et préserver les neurones des dommages causés par les maladies neurodégénératives telles que Alzheimer et Parkinson, selon une nouvelle étude qui fait la synthèse des données scientifiques les plus récentes.

Les chercheurs demandent aux médecins d’encourager leurs patients à adopter ce jeûne

La recherche, publiée dans la revue de l’Académie américaine des sciences PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences), procède à l’examen d’un grand nombre d’études sur les effets d’une restriction calorique. Selon le site la nutrition.fr, les chercheurs demandent aux médecins d’encourager leurs patients à adopter une forme de jeûne intermittent, par exemple une alimentation normale pendant 5 jours, et pas plus de 500 calories (kcal) pendant 2 jours.

Les auteurs sont des experts de l’Institut national du vieillissement de Baltimore et de l’école de médecine de Harvard aux États-Unis, et du Centre de prévention du cancer du sein de l’hôpital Wythenshawe à Manchester au Royaume-Uni.

1 commentaire

1 commentaire

  1. abou mohamed

    15 janvier 2015 at 9 h 01 min

    MachAllah
    On peut dire encore un miracle de l islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail