Connectez-vous avec nous
bayt

Le Journal du Musulman

La place de Jésus dans l’Islam expliquée en quelques lignes

jesus en islam Marie dans le Coran

A la une

La place de Jésus dans l’Islam expliquée en quelques lignes

L’Islam est aussi la religion de nombreux prophètes et messagers ; l’un d’eux est prénommé Jésus (que la paix soit sur lui) 

L’Islam est une religion du monothéisme pur, ou en d’autres termes, le culte de l’Unique et vrai Dieu, connu en langue arabe sous le nom d’Allah. L’Islam est aussi la religion de nombreux prophètes et messagers ; l’un d’eux est prénommé Jésus (que la paix soit sur lui) : un homme dont le nom est connu dans presque chaque foyer. Un homme très respecté par les deux grandes religions que sont l’Islam et le Christianisme. Quelle est la place de Jésus dans l’Islam ?

bayt

Jésus, un prophète et messager

Dans le Judaïsme, Jésus n’est pas reconnu comme étant le Messie. Ceci contraste totalement avec le Christianisme, où il est adoré comme une divinité, ou encore comme le fils de Dieu. L’Islam vient avec le juste milieu et reconnait Jésus comme un honorable prophète et messager de Dieu, et comme le Messie. Il n’est ni Dieu ni une partie de la Trinité. « Je suis vraiment le serviteur de Dieu (Allah). Il m’a donné le Livre et m’a désigné prophète. » [Le Coran, sourate 19, verset 30].

Les musulmans considèrent Jésus à l’instar de tous les prophètes de Dieu : ils sont très respectés et aimés. Ne pas croire en l’un des prophètes ou messagers comme Moïse, Abraham ou Mohammed (que la paix soit sur eux), fait sortir de l’Islam. Les prophètes ne sont pas adorés : seul Dieu est adoré car c’est Lui qui les a créés ainsi que tout ce qui existe.

Jésus, considéré comme Dieu

Le concept de Jésus comme Dieu ou fils de Dieu, est incompatible avec l’Ancien Testament, le Coran et de nombreux passages du Nouveau Testament.Comme l’indiquent clairement de nombreux passages du Coran, Jésus n’était pas Dieu, ni le fils de Dieu car il ne sied pas au Roi d’avoir des enfants. Ceci reviendrait à Lui attribuer des qualités et des limites humaines, et Dieu est loin de toute imperfection : « Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : “En vérité, Dieu c’est le Messie, fils de Marie.” Alors que le Messie a dit : “Ô Enfants d’Israël, adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur.” Quiconque associe à Dieu (d’autres divinités), Dieu lui interdit le Paradis ; et son refuge sera le Feu (de l’Enfer). Et pour les injustes, pas de secoureurs ! » [Le Coran, s. 5, v. 72].

« Il ne convient pas à Dieu de S’attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui ! Quand Il décide d’une chose, Il dit seulement :“Sois !”et elle est.» [Le Coran,s.19,v.35].

Un chrétien ou une chrétienne devrait se demander si l’idée d’un dieu qui fut un enfant sans défense, qui ne pouvait survivre sans manger, boire ou dormir, peut être Dieu Tout-Puissant et Omnipotent décrit dans l’Ancien Testament ? Certainement pas ! : «Jamais le Messie ne trouve indigne d’être un serviteur de Dieu, ni les Anges rapprochés (de Lui). Et ceux qui trouvent indigne de L’adorer et s’enflent d’orgueil… Il les rassemblera tous vers Lui. » [Le Coran, s. 4, v. 171].

Parce qu’ils continuent dans leur blasphème, Dieu dit : « Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : “En vérité, Dieu est le troisième de trois.” Alors qu’il n’y a de divinité qu’Une Divinité Unique ! Et s’ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d’entre eux. » [Le Coran, s. 5, v. 73].

Marie, mère de Jésus

Marie, la noble Vierge (que la paix soit sur elle), a un statut important en Islam. Un chapitre coranique entier (sourate 19) porte son nom. Dieu dit : « (Rappelle-toi) quand les Anges dirent : “Ô Marie, certes Dieu t’a élue au-dessus des femmes des mondes.” » [Le Coran,s.3,v.42].

Le prophète Mohammed (que la paix soit sur lui), rappelle aussi son important statut : « La meilleure femme de son vivant fut Marie. »

La naissance de Jésus

L’Ange Gabriel a été envoyé à Marie sous l’apparence d’un homme, pour lui annoncer la naissance miraculeuse d’un enfant, qui naitrait sans père : « Elle mit entre elle et eux un voile. Nous (Dieu) lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d’un homme parfait. Elle dit : “Je me réfugie contre toi auprès du Tout-Miséricordieux. Si tu es pieux, [ne m’approche point].” Il dit : “Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur”. Elle dit : “Comment aurais-je un fils, alors qu’aucun homme ne m’a touchée, et je ne suis pas prostituée ?” Il dit : “Ainsi sera-t-il ! Cela M’est facile, a dit ton Seigneur ! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C’est une affaire déjà décidée.” » [Le Coran, s. 19, v. 17-21].

Certains affirment que cette naissance miraculeuse est la preuve de la divinité de Jésus. Cependant, Jésus n’a pas été le premier à venir au monde sans père. Avant lui, le prophète Adam (que la paix soit sur lui), n’avait ni père ni mère. Dieu dit : « Pour Dieu, Jésus est comme Adam qu’Il créa de poussière, puis Il lui dit : “Sois”, et il fut. La vérité vient de ton Seigneur. Ne sois donc pas du nombre des sceptiques. » [Le Coran, s. 3, v. 59-60].

Assurément, si Jésus est adoré car il n’avait pas de père, Adam serait plus à même d’être adoré étant donné qu’il a été créé sans parents.

Quel était son message ?

Jésus a été envoyé aux Enfants d’Israël pour confirmer le message des Prophètes passés : croire en un Dieu Unique (sans rien Lui associer) : « Et (Dieu) lui enseignera l’écriture, la sagesse, la Thora et l’Évangile. » [Le Coran, s. 3, v. 48].

« Et quand Jésus apporta les preuves, il dit : “Je suis venu à vous avec la sagesse et pour vous expliquer certains de vos sujets de désaccord. Craignez Dieu donc et obéissez-moi. Dieu est en vérité mon Seigneur et votre Seigneur.Adorez-Le donc.Voilà un droit chemin.” » [Le Coran, s. 43, v. 63-64].

En tant qu’honorable et obéissant messager de Dieu, Jésus s’est soumis de son propre chef aux commandements divins. En tant que tel, il était donc musulman, c’est à dire soumis à la volonté et aux commandements de Dieu.

Les miracles de Jésus

Par la volonté et la permission de Dieu, Jésus réalise de grands miracles. L’un de ces plus grands miracles, est qu’il a été conçu sans père. Encore bébé, il parla dans le berceau pour défendre sa mère qui fut accusée de fornication par les Enfants d’Israël : « Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr, et il sera du nombre des gens de bien. » [Le Coran, s. 3, v. 46].

Jésus ressuscita les morts, guérit les lépreux et les aveugles, par la volonté de Dieu : « Et Il sera le messager aux Enfants d’Israël, [et leur dira] : “En vérité, je viens à vous avec un signe de la part de votre Seigneur. Pour vous, je forme de la glaise comme la figure d’un oiseau, puis je souffle dedans :et,par la permission de Dieu,cela devient un oiseau. Et je guéris l’aveugle-né et le lépreux, et je ressuscite les morts, par la permission de Dieu. Et je vous apprends ce que vous mangez et ce que vous amassez dans vos maisons. Voilà bien là un signe, pour vous, si vous êtes croyants !” » [Le Coran, s. 3, v. 49].

Le fait que Jésus (que la paix soit sur lui) réalisa des miracles, signifie seulement qu’il était un humble serviteur de Dieu et Son messager. En fait, beaucoup de messagers ont réalisé des miracles, y compris Noé, Moïse et Mohammed (que la paix soit sur eux). Ces miracles n’ont pu avoir lieu que par la permission de Dieu, pour prouver l’authenticité du Messager (qui les réalise).

Crucifixion ou cruci-fiction ?

Le point de vue de l’Islam est que Jésus n’a pas été crucifié mais a été élevé dans les Cieux. Ce point est détaillé dans le verset coranique suivant : « Et à cause leur parole : “Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus fils de Marie, le Messager de Dieu”… Or, ils ne l’ont ni tué ni crucifié ; mais ce n’était qu’un faux semblant ! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l’incertitude : ils n’en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l’ont certainement pas tué, mais Dieu l’a élevé vers Lui. Et Dieu est Puissant et Sage. » [Le Coran, s. 4, v. 157-158].

Le retour de Jésus

Les musulmans croient que Jésus réapparaitra avant l’Heure, c’est-à-dire le Jour du Jugement, et qu’il reviendra sur Terre. Dieu dit : « Il sera un signe au sujet de l’Heure. N’en doutez point. Et suivez-moi : voilà un droit chemin. » [Le Coran, s. 43, v. 61]. Il reviendra en tant que musulman (c’est-à-dire soumis aux lois de Dieu), et appellera les autres à embrasser l’Islam et rejettera tous ceux qui l’ont considéré comme étant autre chose qu’un simple messager du Dieu Unique. Jésus est né musulman, reviendra et mourra en tant que tel.

Jésus selon le Coran Mont olivier

Pour conclure

Les musulmans considèrent Jésus de la même manière qu’ils considèrent tous les prophètes de Dieu. Ils l’aiment et le respectent mais ne l’adorent pas car l’adoration est réservée à Dieu uniquement, qui l’a créé et qui a créé tout ce qui existe. Jésus n’est pas Dieu, ni Son fils et ni trois entités en une. Dieu appelle les musulmans à venir à une parole et une compréhension commune avec les Gens du Livre (juifs et chrétiens). Il dit : « Dis : “Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : que nous n’adorions que Dieu, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors de Dieu”. Puis, s’ils tournent le dos, dites : “Soyez témoins que nous, nous sommes soumis.” » [Le Coran, s. 3, v. 64].


« Jésus selon l’Islam », édité par l’association L’Islam à la portée de tous : Tous les dépliants disponibles ici.

5 commentaires

5 Comments

  1. khal khal

    17 mars 2016 at 18 h 02 min

    Bonjour,

    dans le paragraphe Jésus, considéré comme Dieu, un peu plus loin dans le paragraphe on retrouve un extrait de ce que Jésus a pu dire aux enfants d’Israel « Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : “En vérité, Dieu c’est le Messie, fils de Marie.” Alors que le Messie a dit : “Ô Enfants d’Israël, adorez Dieu, mon Seigneur et votre Seigneur.” Il me semble qu’il y a une faute au niveau du « mon seigneur et votre seigneur » n’est il pas plus correct que sa soit « est » du verbe être dans le sens « mon seigneur est votre seigneur » aussi

  2. khal khal

    17 mars 2016 at 18 h 05 min

    autant pour moi merci de ne pas prendre en considération mon dernier commentaire, je viens de vérifier dans un coran traduit et il semblerait en effet que sa soit bien « et » et non « est », désolé pour le dérangement

    bonne continuation et bon courage

  3. Adoul Maguid

    24 avril 2016 at 18 h 10 min

    je voulais poser une question,y a t’il a récolter des péchés en discutant de ce sujet avec les chrétien,
    merci

    • Tdeb

      17 juin 2016 at 21 h 35 min

      Pas du tout, la discussion entre croyants des differentes religions ne peut qu’apporter le bien.

  4. Abdelkader

    13 juillet 2016 at 1 h 25 min

    Paix sur vous.
    Dans l’introduction vous avez écrit (L’Islam est aussi la religion de nombreux prophètes et messagers); tandis qu’ en réalité l’Islam est indubitablement la religion de TOUS les prophètes et messagers du Dieu.
    Le Saint Coran cite:
    -« Abraham n’était ni Juif ni Chrétien. Il était entièrement soumis à Allah (Musulman). Et il n’était point du nombre des Associateurs » 2:67

    -« Certes, la religion acceptée d’Allah, c’est l’Islam. Ceux auxquels le Livre a été apporté ne se sont disputés, par
    agressivité entre eux, qu’après avoir reçu la science . Et quiconque ne croit pas aux signes d’Allah… alors Allah
    est prompt à demander compte !2:19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut