Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

A la une

Jessica, une mère musulmane, interdite d’accès à l’école de ses propres enfants

Jessica, une mère musulmane est venue réclamer devant le tribunal de Tarbes le droit à pouvoir pénétrer avec son hijab dans l’enceinte de l’école d’enseignement privé et catholique

Mardi 28 octobre, Jessica, une mère musulmane est venue réclamer devant le tribunal de Tarbes (Hautes-Pyrénées) le droit à pouvoir pénétrer avec son hijab dans l’enceinte de l’école d’enseignement privé et catholique Pradeau-La Sède pour venir y chercher ses deux enfants, ce que la direction lui refuse.

Me Guezguez, avocat du barreau de Nice dénonce cet apartheid qui consiste à interdire telle ou telle personne l’accès à l’établissent. La maman musulmane est obligée d’attendre à l’extérieur alors que la direction de l’école catholique menace de déscolariser ses enfants.

«Une situation illégale et que le droit clarifie pourtant», selon l’avocat de Jessica.

« Il y a eu d’autres cas similaires en France où l’on refusait l’accès à des femmes voilées et à chaque fois, il y a eu condamnation » ajoute Me Guezguez.

L’avocat rappelle que loi du 15 mars 2004 qui interdit « le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse » ne s’applique pas aux parents et encore moins dans  l’enseignement privé.

« On pourrait s’attendre à davantage de tolérance de la part d’un établissement catholique. D’ailleurs, elle a pu rentrer voilée pour déposer son chèque … » affirme Me Guezguez au journal la dépêche.

Le tribunal des référés de Tarbes n’ayant pas jugé « l’urgence de cette situation comme évidente », l’affaire ne sera étudiée que le 25 novembre.

1 commentaire

1 commentaire

  1. hanaa

    15 novembre 2014 at 14 h 07 min

    une question ? elle fou quoi a mettre ces gosses dans un etablissement catolique ??????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut