Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

Vu sur le net

« J’ai été en prison pour avoir refusé de combattre à Gaza »

Du 8 juillet au 26 août, l’opération Bordure protectrice aura causé la mort de 2 140 Palestiniens (dont plus de 70 % de civils, selon l’ONU) et de 64 soldats et 6 civils israéliens.

Du 8 juillet au 26 août, l’opération Bordure protectrice aura causé la mort de 2 140 Palestiniens (dont plus de 70 % de civils, selon l’ONU) et de 64 soldats et 6 civils israéliens. Cinquante jours durant lesquels les roquettes du Hamas auront répondu aux bombardements de Tsahal – et inversement. « Une guerre pour rien », dit Gilad Halpern.

Cet Israélien de 33 ans, qui vit à Tel-Aviv, père d’un petit garçon de 2 ans, sort tout juste de la prison militaire où il a passé dix-neuf jours. « Dix-neuf jours qui m’ont paru une éternité », explique-t-il. Dix-neuf jours parqué dans une tente avec vingt autres personnes, sous un soleil de plomb. Dix-neuf jours de discipline militaire, avec lever obligatoire à 5 heures du matin. Dix-neuf jours loin de sa femme et de son fils qui a célébré son anniversaire sans son père.

Son crime ? Appelé comme réserviste par l’armée – comme près de 90 000 autres Israéliens -, Gilad a décidé de devenir un refuznick : il a refusé de retourner dans les rangs de Tsahal pour combattre à Gaza.

« Il est difficile de dire combien nous sommes à avoir dit non, explique Gilad. Je connais cinq ou six refuznicks. Bien sûr, l’armée ne communique pas de chiffres. Mais nous ne sommes qu’une poignée. »

L’armée a en tout cas trouvé la parade. Pour donner le moins d’importance possible à ces objecteurs de conscience, Tsahal sait être accommodante :

« Si tu demandes poliment, si tu trouves une bonne excuse, ils acceptent parfois de te libérer de tes obligations envers l’armée sans passer par la case prison. Moi, j’ai choisi d’assumer mon refus. C’est une question de morale. J’ai l’espoir que mon cas puisse changer les choses. Je veux montrer au monde que tous les Israéliens ne se tiennent pas comme un seul homme derrière la politique qui est actuellement menée. »

La suite de l’article sur le point.fr

1 commentaire

1 commentaire

  1. Franck

    3 septembre 2014 at 13 h 05 min

    Selon le journal tunisien al chorouk les pertes sionistes sont bien plus importantes que celles que vous avancez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail