Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

Des habitants de Tel-Aviv brandissent des pancartes « Retournez chez vous » en direction d'un jeune garçon noir. Crédit Photo -- Oren Ziv / ActiveStills

ACTUALITÉ

israël : Un hôpital interdit aux Noirs à Tel-Aviv

Choquant mais pas étonnant de la part d’israël me direz-vous, d’après le site Afrik.com, il existe un hôpital interdit aux Noirs à Tel-Aviv.

Choquant mais pas étonnant de la part d’israël me direz-vous, d’après le site Afrik.com, il existe un hôpital interdit aux Noirs à Tel-Aviv. La direction d’un hôpital a décidé d’interdire aux migrants et réfugiés africains, qui ne disposent pas d’une autorisation, l’accès à l’établissement.

Le choc ! Le racisme anti-Noir a franchi une étape supérieure en Israël où un hôpital refuse depuis quelques jours l’accès aux Noirs pour des « raisons sanitaires ». Une information confirmée par la direction de l’Ichilov Medical Center à Tel-Aviv. Seuls les migrants africains ayant besoin de soins médicaux seront acceptés. Les visiteurs et autres parias africains seront refusés. Ces nouvelles instructions figurent désormais dans le règlement de l’hôpital. Pour se justifier, la direction invoque une potentielle contagion de la tuberculose à éviter.

Cette dernière estime donc que les migrants africains sont porteurs de maladies graves et qu’il est important d’écarter tout risque. En outre, les travailleurs et réfugiés africains n’auront plus le droit de pénétrer dans l’enceinte de l’hôpital s’ils ne portent pas de badges d’identification. Quant aux parents d’enfants hospitalisés, ils n’ont aucun moyen de voir leurs progénitures s’ils n’ont pas de badge.

Le « badge de David »

Ce précieux sésame indique que le migrant ne présente aucun risque de contamination. Sans ce badge, les maris qui accompagnent leurs épouses qui doivent accoucher ne pourront pas aller plus loin que la porte d’entrée de l’hôpital. De plus, les patientes immigrées ou réfugiées du service maternité de l’Ichilov Medical Center sont placées en isolement, ainsi que les enfants immigrés et réfugiés.

Toutes ces précautions ségrégationnistes, qui rappellent des méthodes d’un autre temps, visent à garantir la santé et la sécurité des autres patients et du personnel.

Lire la suite sur Afrik.com

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail