Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

ACTUALITÉ

Incendie criminel dans une salle de prière musulmane de Château-Thierry

La salle de prière musulmane de Château-Thierry (Aisne) a été incendiée dans la nuit de vendredi à samedi. L’incendie, dont l’origine criminelle ne fait aucun doute, s’est propagé dans le lieu de culte faisant des dégâts matériels. Les pompiers ont constaté 5 départs de feu. Des livres saints du Coran ont été brulés pour allumer le feu.

« Ce sont des incendiaires amateurs car ils ont utilisé des livres du Coran disposés au centre de la pièce et de l’eau de javel pour faire bruler la salle de prière. Ils ne semblaient pas bien préparés » explique Younesse Mellas, secrétaire de l’association culturelle des marocains qui gère cette salle de prière.

« Nous sommes profondément choqués par ce geste qui intervient dans une période où notre pays a besoin plus que jamais de sérénité et de cohésion face aux agissements et aux polémiques lancées par des individus dont le sens de responsabilité fait défaut » précise l’Union des mosquées de la région de Picardie dans un communiqué.

« C’est vraiment un acte criminel grave »

« C’est vraiment un acte criminel grave. Les faits sont troublants. C’est la première fois qu’un acte comme celui-ci se produit à Château-Thierry « , a réagi Jacques Krabal, député-maire PRG de la ville de 15 000 habitants.

Une enquête a été ouverte au commissariat de Château-Thierry.

salle de prière musulmane de Château-Thierry

salle de prière musulmane de Château-Thierry

Condamnations de l’incendie de la salle de prière musulmane

Communiqué du ministre de l’Intérieur

Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, condamne l’incendie criminel survenu dans la nuit de vendredi à samedi dans la salle de prière musulmane de Château-Thierry.

Tous les moyens et toute l’expertise de la police scientifique et technique seront déployés pour éclairer les circonstances et identifier les auteurs de ces actes intolérables et criminels.

La République assure à l’ensemble des citoyens la sécurité des lieux de culte. La dégradation d’une salle de prière n’offense pas seulement nos concitoyens de confession musulmane, elle porte atteinte au pacte républicain et au vivre-ensemble auxquels nous sommes attachés.

Communiqué de presse de M. Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, en date du 18 décembre 2016.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut