Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

A la une

Interdit de fréquenter sa mosquée, l’imam Afif Lattar obtient gain de cause en justice

L’imam Afif Lattar , interdit de fréquenter sa mosquée de Cannes dans le cadre de l’état d’urgence, a obtenu jeudi la levée de cette mesure préventive par le tribunal administratif de Nice.

L’imam Afif Lattar , interdit de fréquenter sa mosquée de Cannes dans le cadre de l’état d’urgence, a obtenu jeudi la levée de cette mesure préventive par le tribunal administratif de Nice.

Les faits reprochés à l’imam Afif Lattar par la préfecture « ne sont pas suffisamment établis » et ne permettent donc pas de conclure que le jeune homme a un comportement radical menaçant l’ordre public, estime un juge des référés du tribunal, dans ses conclusions publiées jeudi.

L’arrêté préfectoral, contesté par l’imam, est « entaché d’erreur de fait et d’erreur manifeste d’appréciation », selon le juge. L’interdiction est donc suspendue et l’Etat doit verser une somme de 1.000 euros au plaignant.

L’arrêté en date du 24 novembre interdisait au religieux de « fréquenter tout lieu de culte, salle de prière ou mosquée » situés à Cannes (où il travaille) ou à Grasse, la commune de son domicile.

L’imam franco-algérien de 32 ans, qui étudie pour l’obtention d’un doctorat, avait été fermement défendu mercredi lors de l’audience devant le tribunal par son employeur, le recteur de la Grande mosquée de Cannes, Mustapha Dali.

Itélé

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail