Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

ACTUALITÉ

Grande Bretagne : La montée en puissance des conversions à l’Islam

Une étude de chercheurs basés à Swanseaintitulée « minorité dans une minorité » indique que près de 5.200 Britanniques se sont convertis à l’Islam en 2011. Il y aurait donc eu environ 100.000 conversions à l’Islam au cours des dix dernières années.

Une étude de chercheurs basés à Swansea intitulée « minorité dans une minorité » indique que près de 5.200 Britanniques  se sont reconvertis à l’Islam en 2011. Il y aurait donc eu environ 100.000 conversions à l’Islam au cours des dix dernières années. La communauté musulmane de Grande-Bretagne représente donc aujourd’hui plus de 4,5 millions d’habitants.

75 % de femmes

L’étude indique que 75 % des personnes qui ont embrassé l’Islam sont des femmes dont l’âge moyen de conversion est de 27 ans. De plus selon les statistiques fournies dans l’étude, l’écrasante majorité de ces femmes estiment que l’Islam est parfaitement compatible avec la vie britannique. Ce qui prouve bien que malgré l’image reflétée par l’Occident selon laquelle l’Islam serait oppressif à l’égard de la femme, ceux sont  les premières à être attirées par cette religion et justement, en raison du statut que cette religion leur donne.

Kevin Brice, auteur de l’étude souligne qu’ »Il s’agit d’une augmentation plus significative par rapport aux 60.000 conversions à l’islam enregistrées durant la décennie précédente ».

Les difficultés des nouveaux convertis :

La famille

Les chercheurs ont aussi abordé dans cette étude les difficultés  auxquelles font face les nouveaux reconvertis à l’Islam pour s’adapter à leur nouvelle vie.  Plus de la moitié disent  avoir rencontré les premiers problèmes au sein de leurs familles en raison d’une « attitude négative envers l’Islam ».

Un manque de suivi adapté

Beaucoup  de jeunes femmes britanniques font état d’un « manque d’aide et de confusions nées de différentes interprétations de l’Islam et des façons contradictoires dont l’Islam leur a été présenté », affirmant qu’elles mènent un combat quotidien pour assimiler leurs nouvelles croyances dans leur culture.

Selon elles, contrairement aux autres religions au Royaume-Uni, il n’y a pas dans les mosquées de suivi adapté  qui guide les nouveaux musulmans dans leur nouvelle vie. Ce ressentit est d’ailleurs chiffré puisqu’une  une étude distincte faite à Leicester a révélé que 93% des mosquées dans la région ont reconnu qu’elles manquaient de services pour les nouveaux musulmans, mais seulement 7% affirmaient qu’elles faisaient des efforts pour lutter contre le déficit

Vivre le « discrimination » pour la première fois

Beaucoup de jeunes femmes ont confié avoir vécu des expériences de « discrimination » pour la première fois, pourtant elles affirment que « la seule différence visible avec les autres femmes étant un foulard ». Leur propre culture les positionne désormais comme des étrangers, indépendamment de leur éducation occidentale.

Les raisons qui poussent les Britanniques à embrasser l’Islam

Sans conteste pour certains analystes, les raisons qui poussent les Britanniques à embrasser l’Islam sont « les valeurs de cette religion qui les protègent des bouleversements socioculturels vertigineux et du mode de vie qu’a connus la Grande-Bretagne au cours des dernières décennies ».

Les nouveaux reconvertis à l’islam reprochent notamment à la société britannique l’abus de l’alcool qui détruit la société et une trop grande liberté sexuelle parmi les jeunes.

Cette étude prouve bien que malgré le climat d’islamophobie que tous les pays européens connaissent , royaume -unis compris, beaucoup font un effort de recherche afin de dépasser les préjugés et la mauvaise image donnée par les médias. Le dernier exemple le plus frappant est celui du film anti-Islam qui a provoqué une augmentation des ventes de livres islamiques (voir l’article ici). Je pense aussi que le sens de l’initiative des Musulmans Anglais n’y est surement pas pour rien. Pour ce donner une idée du niveau qu’ils ont, jetez un coup d’oeil à cette vidéo.  

« Et Allah guide qui Il veut vers un droit chemin »

1 commentaire

1 commentaire

  1. cénacle intellectuel musulman

    4 août 2014 at 9 h 36 min

    asalam alaykum, nous sommes une association islamique qui travaille pour le développement de la religion islamique en R.D Congo en générale et dans la province du Sud-Kivu en particulier, dénommée Cénacle Intellectuel Musulman « CIMU » en sigle, cette organisation regroupe les intellectuels musulmans dont les étudiants de différentes institutions supérieurs et universitaires de la province du Sud-Kivu, cela étant, vous trouverez ci-joints nos projets et programmes de développement auxquels nous sollicitons votre assistance. Veillez agréer Monsieur, l’expression de nos considérations distinguées

    BREF APERÇUS SUR LE CÉNACLE INTELLECTUEL MUSULMAN

    Le monde musulman connaissait une situation difficile, les pays de l’islam étaient sous le joug des chrétiens, sauf quelques-uns comme la perse, l’Afghanistan et la Turquie qui bénéficiaient d’une indépendance fictive. C’étaient hier et même avant, mais à notre époque moderne, on prétend que l’islam est la religion qui connait l’extension la plus rapide du monde. La destinée de l’islam est donnée ici dans le détail et dans les termes les plus claires, l’islam doit maîtriser, triompher et supplanter toute autre religion.

    L’islam règnera. Dieu l’a promis et il tient ses promesses. Mais, comment ? Avec l’épée ? Même pas avec le fusil à laser si nous le possédions ! Et même, l’utiliserions-nous alors ? Le coran nous interdit l’usage de la force comme moyen de conversion, bien que le verset prédise que l’islam dominerait les autres religions. Ses enseignements ont commencé à connaitre le succès, et son influence sur les autres idéologies religieuses et les doctrines des différentes écoles de pensées s’accroissent encore. Ce n’est pas au nom de l’islam, mais plutôt à celui de la réforme et des amendements que les doctrines de l’islam ont été rapidement rattachées aux différents ordres religieux. De nombreux faits, qui sont d’essence exclusivement islamique et qui étaient jadis inconnus, ou qui étaient auparavant opposés corps et âme aux autres fois, font à présent partie intégrante de leurs croyances.

    La République Démocratique du Congo qui est un Etat laïc où la religion islamique est rependue partout dans le territoire national avant même l’indépendance, ses fidèles sont de toutes catégories d’âges notamment les intellectuels qui ont terminés et ceux qui n’ont pas encore terminés leurs études dans différentes institutions supérieures et universitaires du Congo. Tellement que le pays se trouve encore dans une situation de chômage et que parmi les chômeurs se trouvent les intellectuels musulmans et que parmi ceux qui sont engagés dans la fonction publique, dans les organisations tant nationales que internationales, les musulmans ne représentent même pas 10%. C’est ainsi qu’en date du 05 Mai 2012, un groupe des intellectuels musulmans se sont réunis en session de méditation et ont traité les points essentiels suivants :

    v Comment les intellectuels musulmans peuvent procéder pour rependre leur religion dans les coins du pays où cette dernière ne semble avoir pas une importante popularité ;

    v Comment les intellectuels musulmans peuvent s’organiser pour trouver les pistes de solutions aux problèmes qui guettent les musulmans de la République Démocratique du Congo dans les domaines scientifique, religieux, social, culturel et du travail,

    v Comment les intellectuels musulmans peuvent se retrouvés aussi massivement dans la fonction publique, dans les entreprises et sociétés Etatiques et non Etatiques, dans organisations gouvernementales et non gouvernementales;

    Après cette réunion à huit clos, nous nous sommes mis d’accord à inviter d’autres intellectuels musulmans dont les étudiants musulmans de différentes institutions universitaires, des toutes les promotions et facultés confondues, pour leurs parler de notre initiative ou projet. D’où la création d’une association dénommée : CENACLE INTELLECTUEL MUSULMAN « CIMU » en sigle

    PRESENTATION DE L’ASSOCIATION

    INTRODUCTION

    Elle a été créée en date du 05 Mai 2012 à Bukavu dans la province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo, une association sans but lucratif CENACLE INTELLECTUEL MUSULMAN « CIMU » asbl.

    OBJECTIFS

    1. GENERAUX

    v Regrouper tous les intellectuels musulmans qui le désirent au sein d’une association pour chercher ensemble les pistes des solutions aux problèmes qui guettent les musulmans de la République Démocratique du Congo dans les domaines scientifique, religieux, social, culturel et du travail ;

    v Chercher les voies et moyens avec l’aide des investisseurs musulmans, pour créer les petites et moyennes entreprises qui vont aider les musulmans subvenir à leurs besoins.

    2. SPECIFIQUES

    v Organiser des rencontres et des sorties scientifiques et religieuses en vue d’enseigner la religion islamique aux autres personnes qui n’ont pas des notions suffisantes sur cette dernière ;

    v Chercher comment trouver les institutions : primaire, secondaire et universitaire islamique, dans lesquelles la religion islamique sera enseignée depuis l’enfance jusqu’à l’âge de terminer les études universitaires ;

    v Chercher aussi comment trouver un hôpital islamique, dans lequel les hommes seront soignés par les hommes et les femmes seront aussi soignées par les femmes, tout en respectant les normes d’un hôpital islamique ;

    v Organiser les conférences et débats religieux et scientifiques pour faire connaitre la religion islamique à ceux qui ne l’ont jamais bien comprise, notamment le fondement de la religion islamique, la connaissance du prophète de l’islam,… ;

    STRUCTURE

    Le cénacle intellectuel musulman est constitué par une coordination :

    Ø Le coordinateur

    Ø Le superviseur des projets

    Ø Le conseiller administratif

    Ø Le comptable

    Ø Le trésorier

    Ø Le secrétaire

    PARTENAIRES

    Le cénacle intellectuel musulman dispose jusqu’à présent un seul partenaire qui est la religion islamique, car c’est elle qui a permis la mise sur pied de ce cénacle.

    PROJETS

    Le cénacle intellectuel musulman cherche la liberté et le bien-être des intellectuels musulmans et Comment les intellectuels musulmans peuvent se retrouver aussi massivement dans la fonction publique, dans les entreprises et sociétés Etatiques et non Etatiques, dans organisations gouvernementales et non gouvernementales. Aussi trouver les institutions : primaire, secondaire et universitaire islamique, dans lesquelles la religion islamique sera enseignée depuis l’enfance jusqu’à l’âge de terminer les études universitaires, trouver un hôpital islamique, dans lequel les hommes seront soignés par les hommes et les femmes seront aussi soignées par les femmes, tout en respectant les normes d’un hôpital islamique. Tout en s’orientant dans la création des petites et moyennes entreprises.

    NB : Après un recensement général de ses membres effectifs quelques observations ont été faites à savoir :

    ü Un groupe de ses membres constitue une bonne main d’œuvre dans le domaine de la formation des langues étrangères notamment lire et écrire correctement les langues arabes, de l’informatique, et bien d’autres disciplines scientifiques ;

    ü Un autre groupe de ses membres est à mesure de créer des petites et moyennes entreprises, car ayant été formé dans les différentes universités de la République Démocratique du Congo, dans le domaine de la gestion des petites et moyennes entreprises ;

    ü Un autre groupe de membres est à mesure d’organiser des conférences et débats entre les musulmans et d’autres personnes des différentes confessions religieuses, en vue de rependre la religion islamique ;

    ü Un autre groupe se trouve capable d’organiser des sorties religieuses et scientifiques en vue de prêcher la parole de Dieu, et d’enseigner aux autres musulmans différentes notions de la religion islamique, aussi de se familiariser avec d’autres musulmans d’ailleurs.

    BREF APERÇUS SUR LES PROJETS ET PROGRAMMES DU « CIMU »

    L’ouverture du cénacle intellectuel musulman CIMU dans la province du Sud-Kivu a attiré l’attention des musulmans compte tenu des objectifs assignés par cette structure islamique qui regroupe les intellectuels musulmans dont les étudiants des différentes institutions supérieures et universitaires de la province du Sud-Kivu. Etant une structure qui travaille pour le développement de la religion islamique en R.D. Congo en générale et dans la province du Sud-Kivu en particulier, le CIMU a des projets et programmes qu’il compte réaliser dans les domaines social, économique et religieux pour servir les musulmans de la province du Sud-Kivu en particulier et ceux du Congo en générale.

    Dans le domaine religieux le CIMU compte réaliser les projets et programmes suivants :

    · Ouverture d’une agence d’enseignement de sur la religion islamique dans la province du Sud-Kivu ;

    · Ouverture des écoles coraniques dans tous les territoires de la province du Sud-Kivu ;

    · Assistance financière sur la rémunération des Sheikh et imams de la province du Sud-Kivu ;

    Dans le domaine social, le CIMU compte réaliser les projets et programmes suivants :

    v Ouverture des hôpitaux islamiques dans tous les territoires de la province du Sud-Kivu ;

    v Installation « des émetteurs radio et télévision islamiques dans tous les territoires de la province du Sud-Kivu ;

    v Ouverture des écoles primaires, secondaires et professionnelles islamiques dans tous les territoires de la province du Sud-Kivu ;

    v Ouverture d’une université islamique dans la province du Sud-Kivu ;

    v Ouverture d’une agence de gardiennage islamique dans la province du Sud-Kivu ;

    v L’assistance des musulmans vivant avec le VIH-SIDA dans la province du Sud-Kivu ;

    v L’encadrement des enfants (musulmans) de la rue dans la province du Sud-Kivu

    Dans le domaine économique le CIMU compte réaliser les projets et programmes suivants :

    ü Ouverture d’une pâtisserie et boulangerie islamique dans la province du Sud-Kivu ;

    ü Ouvertures des ateliers de coupe et couture islamiques dans la province du Sud-Kivu ;

    ü Ouverture des ateliers de menuiserie islamiques dans tous les territoires de la province du Sud-Kivu ;

    ü Ouverture d’une coopérative d’épargne et de crédit islamique dans la province du Sud-Kivu ;

    ü Ouverture des plantations agricoles islamiques dans tous les territoires de la province du Sud-Kivu ;
    ü Ouverture des fermes d’élevage des vaches, chèvres, moutons, poules, canards, etc., dans tous les territoires de la province du Sud-Kivu ;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail