Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

ACTUALITÉ

Fontainebleau : La vente aux enchères d’un manuscrit du Coran annulée

À la demande du gouvernement égyptien, la vente d’un manuscrit du Coran sauvé des flammes au XIXe siècle a été annulée.

À la demande du gouvernement égyptien, la vente d’un manuscrit du Coran  sauvé des flammes au XIXe siècle  a été annulée. C’est ce qui a été annoncé par Me Jean-Pierre Osenat le Jeudi 6 juin :

« Pour moi, cette pièce avait une dimension historique et culturelle plutôt que morale et religieuse, explique le commissaire-priseur de Fontainebleau qui s’est retrouvé devant un vrai cas de conscience. Devant l’émotion soulevée dans les pays arabes, je sursois à la vente qui aurait dû avoir lieu, ce dimanche 9 juin. Ce serait dommage de ternir les relations franco-égyptiennes ».

Lire : Un yéménite a trouvé le plus ancien exemplaire du Coran au Monde et refuse 12 millions de Ryals

D’après le Figaro, à l’annonce de la vente, le Centre islamique d’Al-Azhar aurait contacté l’Unesco pour demander l’annulation de la vente de cette pièce lui ayant appartenu. Difficile de faire fi des pressions du ministre égyptien des Affaires étrangères ainsi que de celles du directeur général de l’Organisation islamique pour l’éducation.

Rien n’a obligé l’étude Osenat d’accepter cette requête car le manuscrit est entré légalement en France il y a plus de 200 ans, après la campagne d’Égypte. Celui-ci a échappé in-extremis à l’incendie provoqué par les troupes du général Bonaparte dans le but de réprimer le soulèvement de la population. Alors que la plupart des trésors qui se trouvaient dans la mosquée ont disparus dans les flammes.

Pour l’heure, le manuscrit qui comporte trois pages est mis au secret dans l’étude Osenat qui n’envisage pas pour l’instant de vente à l’amiable.

Source : Le figaro

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut