Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

Vu sur le net

Fait rare, des soldats israéliens racontent leur quotidien et rompent le silence

Fait rare, d’ex-militaires de l’armée israélienne, Tsahal, ont raconté leur quotidien dans les territoires occupés palestiniens. Le “Guardian” publie des extraits de ces témoignages de première main.

Fait rare, d’ex-militaires de l’armée israélienne, Tsahal, ont raconté leur quotidien dans les territoires occupés palestiniens. Le “Guardian” publie des extraits de ces témoignages de première main.

Qui de mieux placé, pour raconter l’occupation en Palestine, que ceux qui l’exercent au jour le jour ? Le 6 juin dernier, plus de 300 intervenants se sont réunis à Tel-Aviv. Ils ont lu, à voix haute, dix heures de témoignages d’anciens militaires en poste dans les territoires palestiniens, dont certains ont été retranscrits par le Guardian.

Provoquer et humilier

Dans les territoires occupés, où le quotidien des militaires israéliens est fait d’ennui, de fatigue et d’exaspération, les humiliations envers les Palestiniens sont la routine. Tal Wasser, une ex-soldate, se souvient de journées sans fin passées à surveiller un barrage… et des collègues qui, à bout de nerfs, se défoulent parfois sur le “premier Palestinien venu” :

“Si un Palestinien agaçait un soldat, il était enfermé dans une toute petite cellule, raconte-t-elle. Avec toute la pression et le stress du barrage, il était souvent oublié là.”

Ce genre de récit est loin d’être anecdotique. Entre 2006 et 2009, Gil Hillel était en poste à Hébron, ville de Cisjordanie au sud de Jérusalem. Elle garde un souvenir amer de sa première patrouille :

“L’un de mes chefs, le plus expérimenté, a saisi un vieillard palestinien, se souvient-elle. Il l’a entraîné dans une rue, puis l’a roué de coups.”

Face à la scène, Gil est la seule à protester. Son supérieur lui enjoint de se taire. Comme elle insiste, il finit par lâcher, laconique : “C’est lui ou moi“.

Mises l’une à la suite de l’autre, ces chroniques individuelles dressent le portrait d’un Tsahal paranoïaque, qui voit en n’importe quel Palestinien un terroriste en sommeil, refuse de se mêler à l’”ennemi” aux files d’attente des checkpoints, et rase ses maisons, pour le symbole…

Obligation de “rendement”

Certains militaires dénoncent une obligation de rendement, une “prime au résultat” qui les incite à créer le danger de toutes pièces. Ils mentionnent des opérations spéciales, dénommées “Provocation et réaction“, dont le but est d’attiser artificiellement le conflit. C’est ce que rapporte un ancien soldat de la région de Naplouse, la plus grande ville des territoires palestiniens occupés :

“Provocation et réaction”, dit-il “c’est pénétrer un village, faire beaucoup de bruit, attendre qu’on te jette des pierres. Et là, tu les arrêtes, et tu dis : “Ils nous ont jeté des pierres”.

Le sergent Avner Gvaryahu a aussi exercé à Naplouse, entre 2004 et 2007. Il raconte que dans la brigade anti-tanks, son corps d’élite, les soldats étaient classés selon leur “tableau de chasse”.

“J’ai fini par réaliser que si l’un de nous voulait réussir, il fallait lui ramener des morts” [Le message, c’était :] “Vous êtes l’élite, l’armée a investi en vous, maintenant, ramenez-moi des terroristes morts.”

Un ex-sniper de la ville de Jénine raconte avoir tiré sur un Palestinien visiblement inoffensif, sur les ordres d’un supérieur. Dans le rapport des militaires, l’homme devient “un éclaireur”, qui “passait des informations” aux terroristes.

La suite de l’article sur lesinrocks.com

7 commentaires

7 Comments

  1. Une lectrice

    29 juillet 2014 at 22 h 59 min

    Il faudrait leur passer nos bouquins d’histoire de collège et lycée, qu’ils voient ce que leurs cousins d’Europe ont subi pendant le nazisme. Le problème, c’est que dans leurs écoles rien n’est dit à ce sujet, il faut qu’ils se croient le peuple élu jusqu’au bout, sans humiliation pendant leur histoire…

    L’histoire peut très facilement se répéter quand elle n’est pas transmise, encore faudrait-il que les principaux intéressé aient eu vent de l’histoire.

    • Élias

      31 juillet 2014 at 4 h 04 min

      Du point de vue historique nous constatons que les Fils d’Israël gouvernèrent la Palestine durant une très courte période, soit 4 siècles environ et que leur pouvoir ne s’étendait qu’à des parties de ce territoire et non au territoire entier. Quant au pouvoir islamique, il dura 12 siècles (636-1917) sauf durant une très courte période, en raison des croisades. Si la grande majorité des juifs quittèrent la Palestine et perdirent tout lien avec ce territoire 18 siècles durant (de 135 Après Jésus- Christ et jusqu’au 20ème siècle), les habitants d’origine de la Palestine ne quittèrent jamais leur pays durant les 4500 dernières années jusqu’à ce que beaucoup d’entre eux fussent expulsés par force par les bandes juives en 1948. Ils continuent à lutter jusqu’à maintenant pour récupérer leurs terres et ils ne veulent pas y renoncer.

      Notons aussi que selon certains chercheurs et savants juifs dont à leur tête Arthur Koestler, auteur de The Thirteenth Tribe : The Khazar Empire and its Heritage, plus de 80% des Juifs d’aujourd’hui, ne descendent pas des Fils d’Israël et ne possèdent aucune filiation ou lien historique avec la Palestine. En effet, la majorité des Juifs contemporains descendent des Khazars dont la filiation remonte à des tribus turco-tatars installées dans le nord du Caucase (sud de la Russie). Ces tribus se sont judaïsées au 8ème siècle sous la houlette de leur roi Bolan en 740 Après J.C. Lorsque le règne de leur roi a décliné, ils se sont dispersés en Russie et à l’Est de l’Europe. Ils sont connus aujourd’hui sous le nom des Juifs Ashkénazes. S’ils considèrent qu’ils possèdent le droit de retour, ils n’ont qu’à retourner dans leur terre d’origine à savoir le sud de la Russie !

  2. Al Chalhi

    30 juillet 2014 at 15 h 54 min

    Lol même les soldats sont victimes maintenant mais bon patience… avec tout leur boulot de tuerie de destruction etc il y aura dans un avenir très proche un salil sawarim à tel aviv inchaAllah :))

  3. iiissa

    30 juillet 2014 at 16 h 38 min

    C est tt simplement écoeurant et inhumains cette armée diabolique. Il se disent peuple elu de DIeu moi je vois que ce sont les precepte du demon qui suivent. Les les  » humains » ou plutot les criminels les plus diabolique. Et les plus inférieur à l espece de l humanite meme les animaux ont des regles.que DIeu leurs accordent un supplice et chatiment eternel sans répit ni soulagement d un seul micro instant.leurs destination est mérité a côté de leurs maitre Shaitan.

  4. iiissa

    30 juillet 2014 at 16 h 41 min

    C est tt simplement inhumains cette armée diabolique. Il se disent peuple elu de DIeu moi je vois que ce sont les precepte du demon qui suivent. Les les  » humains » ou plutot les criminels les plus diabolique. Et les plus inférieur à l espece de l humanite meme les animaux ont des regles.que DIeu leurs accordent un supplice et chatiment eternel sans répit ni soulagement d un seul micro instant.leurs destination est mérité a côté de leurs maitre Shaitan.

    • nnia

      30 juillet 2014 at 17 h 00 min

      Normal…a la tv on dit que c’est « l armée la plus MORALE du monde » donc rien d e tonnant… (IRronie.

  5. alia

    30 juillet 2014 at 17 h 19 min

    Normal car a la tv on dit que c’est l armée la plus MORALE DU MONDE…(ironie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail