Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

discours de haine islamophobe en France.

A la une

Le Conseil de l’Europe dénonce les discours de haine islamophobe et la banalisation du racisme en France

Dans un rapport cinglant, la Commission anti-racisme (ECRI) du Conseil de l’Europe dénoncent les discours de haine islamophobe en France.

Dans un rapport cinglant publié le 1er mars 2016, la Commission anti-racisme (ECRI) du Conseil de l’Europe se dit inquiète de la montée en puissance des violences racistes, homophobes, anti-roms, antisémites et islamophobes en France. Les experts du Conseil de l’Europe pointent du doigt la « banalisation » du racisme par certains responsables politiques et dénoncent les discours de haine islamophobe en France.

« Je salue les efforts importants faits par les autorités françaises pour lutter contre le racisme et l’intolérance. Cependant, le discours de haine, de par sa banalisation dans la sphère publique, demeure un sujet de préoccupation. J’en appelle en particulier aux responsables politiques pour qu’ils s’abstiennent de tenir des propos qui stigmatisent des groupes déjà vulnérables et attisent les tensions dans la société française » a déclaré le Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland, à l’occasion de la publication de ce rapport.

Une conception restrictive de la laïcité

L’ECRI dénonce également des décisions prises « au nom d’une conception restrictive de la laïcité » et pouvant être « perçues comme sources de discrimination », comme celle en 2015 du maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, de supprimer les menus sans porc des cantines scolaires.

Discours de haine islamophobe

En 2013, l’ECRI recommandait vivement aux autorités françaises de lutter contre toute manifestation raciste à l’encontre des musulmans et de maintenir et de renforcer la vigilance de façon à ce que les actes islamophobes ne restent pas impunis. L’ECRI constate que la situation en matière de discours de haine islamophobe reste préoccupante. Elle constate que le rejet des musulmans est alimenté par le discours de certains responsables politiques. Marine Le Pen et Jean-François Copé sont nommément cités par la Commission anti-racisme dans ce cernier rapport.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail