Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

Une employée voilée remporte une victoire judiciaire en Espagne

musulmane employée voilée
Ana Saidi Rodriguez à l'aéroport de Majorque @El Mundo

ACTUALITÉ

Une employée voilée remporte une victoire judiciaire en Espagne

Le tribunal des affaires sociales de Palma de Majorque a donné raison à une employée voilée.

Un tribunal espagnol a autorisé une musulmane voilée à travailler avec son hijab. Le tribunal des affaires sociales de Palma de Majorque a estimé que son employeur, Acciona Airport Services, a porté atteinte à sa liberté religieuse en voulant lui interdire le voile dans son lieu de travail.

Employée aéroportuaire depuis 2007, Ana Saidi Rodriguez, de père marocain et de mère espagnole, a souhaité porter le hijab en décembre 2015.

« Le port du voile est un précepte religieux et j’ai décidé de m’y conformer. C’est question de foi, une décision strictement religieuse » déclarait Ana Saidi Rodriguez au journal espagnol El Mundo.

Elle a informé sa hiérarchie de son choix, son supérieur lui autorise dans un premier temps avant de se rétracter. Le siège de Acciona à Madrid avance le fait que le hijab ne fait pas partie de l’uniforme obligatoire et porterait atteinte à « son aspect professionnel ». L’employée musulmane de 39 ans ne cède pas aux menaces écrites et aux sanctions de sa direction et porte l’affaire devant la justice.

12 500 € de dommages pour l’employée voilée

Lundi 6 février, la cour a donné raison à l’employée voilée. Le tribunal a jugé que les sanctions prises contre Ana Saidi Rodriguez étaient illégales. Le tribunal a considéré que le port du voile était une manifestation de ses croyances et convictions religieuses, alors que la société Acciona lui a interdit pour une « une exigence purement esthétique » et qu’il n’a pas été établi d’atteinte à l’image de l’entreprise.

Acciona Airport Services a été condamné à lui verser près de 12 500€  dont 7892 € de dommages et 4491€ de salaires suite au non versement de son salaire pour « faute grave ».

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut