Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

ECOLOGIE

A 19 ans, Boyan Slat a peut-être trouvé comment nettoyer les océans du plastique

Le projet, baptisé Ocean Array Cleanup, pourrait retirer 7 millions de tonnes de plastique des océans en 5 ans. Boyan Slat a créé cet engin.

Le projet, baptisé Ocean Array Cleanup, pourrait retirer plus de 7,25 millions de tonnes de plastique des océans en seulement cinq ans. C’est du moins ce qu’affirme Boyan Slat, le jeune homme de 19 ans qui a créé cet engin.

Ce dispositif, qui n’existe pour le moment que sur papier, est conçu pour récupérer les déchets qui flottent dans les océans et réduire la pollution due au plastique grâce à ses deux énormes bras. cette plateforme serait capable de nettoyer près 99,9% des déchets qui encombrent les eaux internationales. Un projet original, parce qu’il n’utilise pas de filets.

Déployés telles deux gigantesques ailes, ces bras acheminent les déchets qui flottent à la surface de l’eau vers une cabine de traitement flottante qui les attrapent pour les emmagasiner.

>> A lire : Le huitième Continent : Six fois la superficie de la France

Le concept s’apparente à celui d’un entonnoir géant. L’angle des deux bras fait en sorte que les débris de plastique flottent vers la plateforme, où ils sont ensuite entreposés pour par la suite être recyclés.

L’appareil sera conçu pour se déplacer à l’aide d’un moteur alimenté par l’énergie solaire.

En plus de rendre les océans plus propres, cette invention pourrait sauver la vie de milliers d’animaux marins et d’oiseaux qui meurent chaque année après avoir ingurgité des déchets plastiques.

Boyan Slat estime tout simplement que :

“oui, c’est sans doute une des plus grandes opérations de sauvetage environnemental jamais réalisée. Mais nous avons créé ce désastre. Nous avons même inventé ce nouveau matériau (le plastique) avant de créer ce désastre ! Alors, s’il vous plaît, ne me répondez pas que nous ne pouvons pas, ensemble, le nettoyer”.

Vidéo du jeune néerlandais qui a présenté son projet lors d’une conférence :

Sources :  boyanslat, meteomedia et rtbe

En haut