Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

ecoles musulmanes

ACTUALITÉ

Des écoles musulmanes débordées par la demande

Selon le responsable de l’une des deux nouvelles écoles musulmanes privées de Nanterre, offrir à leurs enfants un cadre avec des valeurs morales est la priorité des familles.

«Les parents qui inscrivent leurs enfants chez nous ont une mauvaise image de l’école publique. Pour eux, c’est un lieu où ils sont confrontés à la violence.»

Selon le responsable de l’une des deux nouvelles écoles musulmanes privées de Nanterre, les premières dans les Hauts-de-Seine, offrir à leurs enfants un cadre avec des valeurs morales est la priorité des familles.

« J’ai grandi dans l’école de la République, mais à l’époque il n’y avait pas ce laxisme », justifie Ouassini, qui a inscrit son fils de 12 ans à l’institut Ibn-Badis, après trois ans de cours à la maison. « On est en ZEP, les écoles publiques manquent de moyens. »

Dès l’annonce de leur ouverture, les deux établissements ont été débordés par la demande. Le plus grand, l’Institut Ibn-Badis, est installé dans un bâtiment neuf qui abrite une nouvelle mosquée, dans un quartier défavorisé. Il scolarisera 150 élèves du CP à la 5e.

L’école Louqman, elle, fonctionnera dans des locaux associatifs, dans le même quartier, et attend une quarantaine d’écoliers du CP au CE 2. L’éducation religieuse, proposée en option dans les deux écoles, a été demandée par toutes les familles.

« Je n’ai plus confiance en l’Éducation nationale, où il faut se battre pour avoir des institutrices, justifie Nabila, qui a inscrit ses deux enfants à Ibn-Badis. Je souhaite qu’ils puissent vivre avec leur religion, qu’ils soient fiers d’être français et musulmans. »

« Je suis pratiquant et inscrire mon fils dans une école musulmane, ça coule de source, admet Ouassini. Mais c’est le sens moral et les valeurs, qui ont disparu de l’école publique, que je veux qu’ils apprennent. »

L’intégralité de l’article sur Le parisien

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut