Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

Vu sur le net

Dans cette école suédoise, ni « fille » ni « garçon ». Que du « neutre »

Depuis 1998, le gouvernement suédois a demandé aux écoles de travailler contre les stéréotypes de genre, et pour faciliter cette démarche, elles recourent à l’usage du prénom neutre.

Sur son dessin, Anna (4 ans) a représenté « elle », un triangle sommaire figurant une robe, et « il », un triangle plus ramassé terminé par deux tuyaux. La petite fille s’interroge : « Je me demande à quoi ‘hen’ ressemblerait ? ». « Hen » ?

Depuis 1998, le gouvernement suédois a demandé aux écoles de travailler contre les stéréotypes de genre, et pour faciliter cette démarche, elles recourent à l’usage du prénom neutre.

Mais comment le vit-on dans les classes ? Dans les familles ? Chantal Simon et Philippe Lagnier font un récit subtil d’une expérience extrême menée à Nicoaligarden et Egalia, deux maternelles de Stockholm où les enseignants ont carrément supprimé l’usage des pronoms personnels « il » et « elle ».

lire la suite sur le nouvelobs

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail