Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

Isalm de France dalil boubakeur

ACTUALITÉ

Communiqué de la mosquée de Paris et l’UOIF au sujet de la Fondation de l’islam de France

Communiqué de Presse de la Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP) au sujet de la Fondation de l’islam de France.

Communiqué de Presse de la  Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP) au sujet de la Fondation de l’islam de France.

Paris, mardi 21 février 2017

Après concertation et débats entre ses membres, la Fédération Nationale de la Grande Mosquée de Paris (FNGMP), réunie ce jour en bureau national en son siège à la Grande Mosquée de Paris, réitère sa décision de ne pas participer aux travaux de la Fondation dite de l’Islam de France et de son Conseil d’orientation.

La FNGMP dénonce de nouveau toute forme d’ingérence directive dans la gestion du culte musulman et de sa représentation. Elle regrette que le montage hétéroclite de cette fondation n’ait pas fait l’objet d’une concertation avec les Musulmans de France.

Si le Recteur Dalil Boubakeur a bien été pressenti l’an dernier pour la présidence du conseil d’orientation de cette fondation, la FNGMP relève qu’il a été totalement marginalisé dans l’élaboration et la composition déséquilibrée de celui-ci malgré l’accueil favorable fait à M. Jean-Pierre Chevènement par la Grande Mosquée de Paris et sa Fédération.

La FNGMP entend souligner que la Mosquée de Paris (« foyer libre ») a été créée en 1922 par une loi d’État qui lui conférait et lui confère toujours le devoir de veiller à la dignité et au respect du culte musulman en France, notamment dans le cadre de la laïcité républicaine et de l’égalité entre les cultes, sans aucune forme d’ingérence.

Recteur Dalil Boubakeur
Président de la FNGMP


Mise à jour – Communiqué de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) :

Lors de la réunion du Bureau Exécutif du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) qui s’est tenue ce jour, mercredi 22 février 2017, l’UOIF a évoqué la prise de position de la Fédération de la Grande Mosquée de Paris concernant la Fondation de l’Islam de France (FIF).

L’UOIF s’associe à l’appel de la FNGMP qui vise à refuser l’ingérence et à donner aux musulmans de France le temps nécessaire à la réflexion et à la concertation.

L’UOIF appelle les composantes du CFCM à agir pour que les décisions qui engagent le culte musulman en France soient prises dans la concertation et loin de toute précipitation.

L’Union des Organisations Islamiques de France tient à rappeler cette conviction partagée que le culte musulman ne peut s’épanouir que dans l’indépendance et la transparence loin de toute ingérence externe au culte musulman.
Union des Organisations Islamiques de France,

La Courneuve, le 22 février 2017.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail