Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

Lardons mosquée Tomblaine

ACTUALITÉ

Un charcutier condamné pour avoir déposé des lardons devant une mosquée

L’homme de 38 ans a déposé des lardons dans la boîte aux lettres de la mosquée, puis a « tartiné » la porte de cette boîte

Quelques heures après l’assassinat du prêtre de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, un charcutier-traiteur au chômage s’était rendu à la mosquée de Tomblaine, près de Nancy. « Très perturbé par l’assassinat du prêtre le jour même », et « plein de haine », selon ses propres termes, l’homme de 38 ans a déposé des lardons dans la boîte aux lettres de la mosquée, puis a « tartiné » la porte de cette boîte avec le reste des lardons.

Jugé en comparution immédiate, vendredi 29 juillet devant le tribunal correctionnel de Nancy, le prévenu a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour « violences commises en raison de l’appartenance de la victime à une religion ».

L’individu aurait également mimé un geste d’égorgement  en direction d’une femme présente devant la mosquée Tomblaine au moment des faits. L’homme a cependant nié ce geste, et n’a pas été poursuivi pour cela.

Communiqué de presse de la mosquée de Tomblaine

Ce mardi 26 juillet, un individu s’est introduit avec son véhicule dans le parking de la Mosquée Assalam de Tomblaine.

Il a effectué une première action de repérage à 18h avec son véhicule ponctuée de vrombissements nuisants durant l’office de prière. Avant de quitter les lieux il fit un signe de menace de mort en direction d’un témoin stationné dans le parking.

Un deuxième épisode se déroula le même jour vers 21h00, l’individu revint accompagné d’une personne, fit un tour de parking avec son véhicule, se dirigea vers la boite à lettre pour y introduire des morceaux de lardons et en jeter d’autres dans le parking.

Notre système de vidéo surveillance a permis d’identifier clairement le véhicule ainsi que la plaque d’immatriculation. Par conséquent, nous avons décidé de déposer une plainte le même jour.

L’individu a été très rapidement interpellé par les forces de police à son domicile et mis en garde à vue. Il est passé en comparution immédiate ce vendredi 29 juillet et a écopé de 6 mois de prison avec sursis.

Nous saluons la réactivité dont ont fait preuve les forces de police et la sentence prononcée par les autorités judiciaires.

Eu égard à la gravité des faits, la Mosquée Assalam est pleinement satisfaite de ce jugement et a décidé de ne pas faire appel.

Conscients des efforts consentis par l’Etat pour garantir au mieux la sécurité des lieux de culte depuis l’instauration de « l’Etat d’urgence », nous adressons notre gratitude à Monsieur le Préfet de Meurthe et Moselle pour le soutien apporté au cours de ces derniers jours.

Ce soutien renvoi un signal fort dans la détermination que porte l’Etat pour lutter contre les actes anti-musulmans et islamophobes dans ce contexte lourd qui met à l’épreuve notre République et notre Laïcité.

Amine NEJDI
Président du Conseil Régional du Culte Musulman de Lorraine
Recteur de la Mosquée Assalam de Tomblaine

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail