Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

ACTUALITÉ

Birmanie : Un pays ou l’économie a plus de valeur que la vie ?

Les médias sont toujours aussi silencieux au sujet de la situation des 800 000 musulmans qui vivent en Birmanie. Persécutés en toute impunité, le drame humanitaire qui a eu lieu dans l’État d’Arakan n’a quasiment pas eu d’écho médiatique.

Les médias sont toujours aussi silencieux au sujet de la situation  des 800 000 musulmans qui vivent en Birmanie. Persécutés en toute impunité, le drame humanitaire qui a eu lieu dans l’État d’Arakan n’a quasiment pas eu d’écho médiatique. Les morts, les blessés et les 70 000 déplacés n’ont apparemment intéressé que très peu de monde.

Qui a entendu parler de la manifestation de moines  bouddhistes en soutien au président  Thein Sein  qui propose de déporter les Rohingya dans un pays tiers ou les reloger dans des camps gérés par les Nations unies ?

Ou est passé le courage de l’activiste et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi qui n’aborde pas le sujet par peur  de nuire à sa popularité ?

800 000 musulmans  Rohingyas privés de citoyenneté

Le gouvernement birman qui ne veut pas  modifier sa loi sur la citoyenneté de 1982 et  qui refuse de reconnaitre les  800 000 musulmans  Rohingyas, n’a pas  par contre  perdu de temps pour approuver des réformes économiques afin de séduire les investisseurs étrangers et dans le but d’obtenir la levée de la plupart des sanctions européennes et de certaines restrictions américaines. Et c’est ce qu’il a obtenu en un temps record.

Des terres rares, des pierres précieuses, du gaz et du pétrole

Ce pays où il faut pratiquement tout construire possède des trésors comme des terres rares, des pierres précieuses, du gaz, du pétrole ainsi que des paysages et des plages vierges magnifiques.  En 2011, la Birmanie a accueilli 3 milliards de dollars d’investissements étrangers, soit de 7 % à 8 % de son PIB, deux fois la moyenne de la région. Cette année, elle en annonce le double, 6 milliards. Et son objectif est de tripler le PIB par habitant d’ici 2015-2016.

On le comprend bien ce sont des milliards de dollars qui sont en jeu. En ces temps de crise mondiale, les opportunités économiques en Birmanie font tourner la tête de beaucoup de chef d’entreprises … et rendent aveugles et muets la plupart des pays occidentaux.

Aujourd’hui  beaucoup de géants de l’industrie sont présents  en Birmanie.  On peut citer à titre symbolique : Général Electric, PepsiCo et Coca-Cola qui ont débarqué en plein massacre de musulmans.  Le groupe Total est aussi présent en Birmanie depuis  longtemps mais souhaite aussi  profiter des changements en cours pour saisir des opportunités dans l’exploration d’hydrocarbures.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook

Twitter

En haut