Connectez-vous avec nous

Le Journal du Musulman

Nationaliste musulmans, juifs noirs

ACTUALITÉ

Arrestation d’un « nationaliste » qui voulait tuer Emmanuel Macron et également des « musulmans, juifs, noirs, homosexuels »

Le terroriste voulait s’en prendre à Emmanuel Macron lors du défilé du 14 juillet, mais également « aux noirs, aux Arabes, aux juifs ou aux homosexuels ».

Un homme se présentant comme un « nationaliste » a été mis en examen samedi pour entreprise individuelle terroriste, rapporte RMC lundi 3 juillet. Il voulait s’en prendre à Emmanuel Macron lors du défilé du 14 juillet, mais également « aux noirs, aux Arabes, aux juifs ou aux homosexuels ».

L’arrestation de cet homme de 23 ans habitant à Argenteuil (Val-d’Oise) a été permise par un signalement sur internet. Il avait été condamné en 2016 pour apologie du terrorisme.

Lors d’une conversation sur un site de jeux vidéo, il avait écrit qu’il voulait se procurer une arme de type Kalachnikov pour commettre un attentat, selon RMC. D’après les premiers éléments de l’enquête, le jeune homme proche de l’idéologie de l’extrême-droite pensait passer à l’acte lors du défilé du 14 juillet, sur les Champs-Élysées.

RMC

Apologie d’Anders Breivik

L’homme, décrit comme proche des milieux nationalistes, n’était pas fiché mais connu des services de police et de justice. Son casier fait mention de deux condamnations, dont la dernière qui remonte à 2016, pour provocation à la haine raciale. Il a été condamné à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis pour avoir fait l’apologie d’Anders Breivik, le néo-nazi norvégien qui a tué 77 personnes en 2011, précise une source judiciaire. Deux ans auparavant, il avait été condamné pour détention d’engins explosifs.

20 minutes

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les dates du calendrier musulman par mail