Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Actualité

Népal : Un passager filme l’accident mortel d’un avion sur Facebook

Un passager d’un vol qui s’est écrasé dimanche au Népal, tuant au moins 68 personnes, a capturé le moment exact de l’incident mortel dans une vidéo qu’il a partagée sur les réseaux sociaux. L’ avion ATR72, transportant 72 personnes, s’est écrasé juste avant d’atterrir dans la ville touristique de Pokhara, devenant l’accident d’avion le plus meurtrier du Népal, en 30 ans, ont annoncé lundi des responsables.

Prise quelques minutes avant l’écrasement de l’avion de Yeti Airlines, la vidéo qui a été diffusée sur Facebook Live, montrait le passager maintenant décédé, souriant alors qu’il capturait des scènes de l’intérieur et de l’extérieur de l’avion.

Il montrait le moment où l’avion s’écrasait et prenait feu. Alors que la caméra continuait de tourner, elle a aperçu l’avion en flammes pendant au moins 30 secondes, lorsque les cris des passagers paniqués, se sont fait entendre.

<blockquote class="twitter-tweet"><p lang="hi" dir="ltr">नेपाल प्लेन हादसे से पहले फेसबुक का लाइव वीडियो<a href="https://twitter.com/hashtag/NepalPlaneCrash?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#NepalPlaneCrash</a> <a href="https://t.co/N7lyXS8HEV">pic.twitter.com/N7lyXS8HEV</a></p>&mdash; Dhyanendra Singh (@dhyanendraj) <a href="https://twitter.com/dhyanendraj/status/1614628027190902784?ref_src=twsrc%5Etfw">January 15, 2023</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

L’homme qui a pris la vidéo et la diffusait en direct sur Facebook, a été identifié par le Times of India comme étant Sonu Jaiswal, 29 ans, qui se rendait à Pokhara avec ses amis pour faire du parapente. Son cousin, Rajat Jaiswal, a confirmé l’identité de Sonu dans une publication sur Facebook.

« Sonu était sur Facebook Live après avoir embarqué sur le vol pour Pokhara. La diffusion en direct a montré que Sonu et ses compagnons étaient de bonne humeur, mais tout à coup, des flammes sont apparues avant que la diffusion ne s’arrête », a-t-il déclaré.

Lundi, les chercheurs ont trouvé l’enregistreur vocal du poste de pilotage ainsi que l’enregistreur de données, pour aider les enquêteurs à déterminer ce qui a provoqué l’écrasement du vol avant l’atterrissage.

Les sauveteurs luttaient contre le temps nuageux et la mauvaise visibilité alors qu’ils parcouraient la gorge de la rivière à la recherche de passagers portés disparus, plus de 24 heures après l’accident. Soixante-huit corps ont par la suite été repêchés.

Le responsable de la police de Pokhara, Ajay KC, a déclaré : “Nous allons retirer les cinq corps de la gorge et rechercher les quatre autres qui sont toujours portés disparus”, a-t-il déclaré à Reuters. “C’est nuageux et cela cause un problème dans la recherche.”

Près de 350 personnes sont mortes depuis 2000 dans des accidents d’avion ou d’hélicoptère au Népal, qui abrite huit des 14 plus hautes montagnes du monde, dont l’Everest, où des changements climatiques soudains peuvent créer des conditions dangereuses.

Les experts disent que les accidents aériens sont généralement causés par une combinaison de facteurs et que les enquêtes peuvent prendre des mois ou plus. Le régulateur indien de l’aviation a déclaré qu’il prendrait toutes les mesures pour assurer la sécurité de l’aviation dans l’espace aérien du pays.

Continuer la lecture
Vous pourriez aussi aimer...
En haut