Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Actualité

Syrie : 700 membres de l’Etat islamique éliminés, lors d’une intervention militaire des États-Unis

Les forces militaires américaines et leurs alliés, présent en Irak et en Syrie , ont tué près de 700 membres de l’Etat islamique, dont plusieurs dirigeants de l’organisation, en 2022, comme le rapporte le Commandement central américain.

Al arabiya

“La capacité émergente, fiable et stable de nos forces partenaires irakiennes et syriennes à mener des opérations unilatérales pour capturer et tuer les dirigeants de l’Etat islamique nous permet de maintenir une pression constante sur le réseau de l’Etat islamique”, a déclaré le général de division Matt McFarlane, commandant d’une force opérationnelle interarmées dans les deux pays, a-t-il déclaré dans un communiqué de Centcom.

Selon le communiqué, 466 membres de l’Etat islamique ont été tués en Syrie et 220 autres en Irak. Au total, 374 militants auraient été capturés dans les deux pays.

“Aucune force américaine n’a été blessée ou tuée dans ces opérations”, a déclaré Centcom.

En février dernier, le chef de l’Etat islamique Abu Ibrahim al-Hashimi al-Qurayshi a été tué dans le nord-ouest de la Syrie lorsqu’il a fait exploser une bombe dans son appartement alors que les forces américaines se rapprochaient, éliminant une menace terroriste majeure. Al-Qurayshi avait pris la tête du groupe terroriste après que son prédécesseur, Abu Bakr al-Baghdadi, ait été tué lors d’un raid américain en 2019, également en Syrie.

En juillet, l’armée américaine a déclaré avoir tué un haut dirigeant de l’Etat islamique et en avoir gravement blessé un autre lors d’une frappe de drone en Syrie.

Centcom, a déclaré dans le communiqué de jeudi que plus de 20 000 combattants de l’Etat islamique ont été détenus en Irak et 10 000 autres en Syrie.

En janvier dernier, une évasion de prison à Al-Hasakah, en Syrie, avait déclenché une bataille au cours de laquelle des centaines de personnes sont mortes. Le général Michael Kurilla, chef du Commandement central, a averti dans le communiqué que même si l’Etat islamique avait été affaibli :  “Nous devons continuer à faire pression sur eux par le biais de nos opérations en partenariat.”

Continuer la lecture
Vous pourriez aussi aimer...
En haut