Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Actualité

Arabie saoudite : une minorité de la population fête Halloween.

Fête gauloise symbolisant l’accueil des esprits des défunts avant la nouvelle année, Halloween, demeurant aux antipodes de l’islam, s’est étendue jusqu’en Arabie Saoudite.

Alnas.fr

Le week-end du 27 octobre, en pleine capitale, s’est tenu une célébration de cette fête par la jeunesse saoudienne.

La fête ayant été organisée par l’autorité générale du divertissement, est en réalité un moyen pour certains jeunes saoudiens, de nager à contre-courant. Ces derniers se sont munis de déguisements avec des accoutrements à but provocants et effrayants. Les participants de la fête, se sont exprimés en soulignant leur volonté de se divertir de manière inoffensive.

La fête est illicite en islam étant donné la contradiction de ses symboles avec la législation religieuse. Celle-ci, proscrivant la débauche et la violence mis en avant dans l’événement américain. En outre, Halloween est également interdit dans la religion juive ainsi que dans le culte hindouiste.

Ce week-end de l’horreur : dit « Scary Week end », a provoqué l’indignation de la majorité des musulmans dans le monde ainsi que des locaux saoudiens. Sur la toile, une vague d’incompréhension envahit les internautes qui sont affligés de l’organisation de cette fête en terre sainte.

Le constat qui attriste les fidèles, est le décalage entre l’actuel climat et celui durant l’année 2018. Autrefois, les autorités empêchaient ce genre de festivités pour préserver le pays qui constitue une terre noble remplie d’héritage religieux.

Ce groupe de jeunes ayant été à l’origine du déferlement médiatique lié à la fête, ne représente absolument pas la majorité des habitants saoudiens ainsi que des croyants musulmans, attachés aux préceptes de l’islam.

Continuer la lecture
Vous pourriez aussi aimer...
En haut