Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Mohamed VI et la Ligue arabe en Algérie pour renouer les liens.

A la une

Algérie : Le roi Mohamed VI invité dans le pays pour le sommet de la Ligue arabe

Roi Mohamed VI et la Ligue arabe en Algérie, invité pour renouer les liens rompus entre les deux pays. Elle se tiendra du 1er et 2 novembre.

Le roi du Maroc invité au sommet de la Ligue arabe en Algérie, afin de rétablir les liens rompus entre les deux pays.

Mohamed VI et la Ligue arabe, il a reçu une invitation du président algérien Abdel madjid Tebboune pour assister au prochain sommet de la Ligue arabe qui se tiendra en Algérie début novembre, a annoncé le ministère marocain des Affaires étrangères.

Le ministère marocain des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué que le ministre Nasser Bourita a reçu à Rabat l’envoyé du président algérien et ministre de la Justice, Abdel rashid Tabbi, et lui a remis “la lettre d’invitation adressée à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour assister au sommet de la Ligue arabe”, qui se tiendra en Algérie les 1er et 2 novembre. “Le Maroc n’a pas encore annoncé qui le représentera à la trente et unième session du Sommet de la Ligue arabe.

La visite du roi du Maroc en Algérie est importante à la lumière des tensions entre les pays voisins, qui ont culminé en août 2021 lorsque l’Algérie  a rompu ses relations diplomatiques  avec Rabat en raison de ce qu’elle a qualifié de “tendances hostiles” envers l’Algérie. Le Maroc a rejeté les “fausses justifications”. Le roi Mohammed VI a précédemment appelé l’Algérie à normaliser les relations et à ouvrir les frontières entre les deux pays qui sont fermées depuis 1994.

Les relations entre les deux pays sont tendues depuis des décennies, en raison du soutien de l’Algérie au Front Polisario, qui revendique l’indépendance du Sahara occidental ; une région considérée par le Maroc comme faisant partie intégrante de son territoire. Le Front appelle à un référendum d’autodétermination sous la supervision des Nations Unies.

L’Algérie a rompu ses relations en août 2021, accusant Rabat d’actes hostiles”, une décision que le Maroc a qualifiée de “complètement injustifiée”. Mais ces liens sont sur le point d’être rétablis bientôt avec le sommet de la Ligue arabe.

En haut