Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

A la une

Arabie Saoudite ; organisation du prochain Sommet de la Ligue Arabe

Dans le but d’établir une corrélation entre les pays arabes sur tous les plans, l’Arabie Saoudite accueillera la prochaine session de la Ligue Arabe

Le ministre des Affaires étrangères le Prince Faisal, a déclaré lors de son discours de clôture au Sommet de la Ligue arabe tenue en Algérie, que “L’Arabie Saoudite accueillera la 32e session du Conseil de la Ligue des États Arabes au Sommet

Le ministre des Affaires étrangères le Prince Faisal, annonce le prochain Sommet de la Ligue Arabe
Yandex.com

L’Arabie saoudite accueillera le prochain sommet de la Ligue arabe, a déclaré le ministre des Affaires étrangères du pays, le prince Faisal bin Farhan.

Le prince Faisal s’exprimait lors de la séance de clôture mercredi du 31e sommet de la Ligue arabe en Algérie, au cours de laquelle il a salué les efforts déployés pour une rencontre réussie entre les dirigeants régionaux.

Sur la base du souci de l’ Arabie saoudite de maintenir la coopération existante entre nous à tous les niveaux, nous annonçons que notre pays accueillera la 32e session du Conseil de la Ligue des États arabes au sommet“, a déclaré le prince Faisal lors de son discours de clôture.

Le sommet de la Ligue arabe de 22 membres basée au Caire s’est tenu pour la dernière fois en 2019 avant que la pandémie de coronavirus ne frappe.

Les dirigeants du monde arabe ont discuté d’une série de questions allant du conflit palestino-israélien aux troubles en Syrie, au Yémen et en Libye et à l’ingérence perçue dans les affaires arabes par l’Iran et la Turquie, deux nations musulmanes non arabes.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré qu’il y avait un consensus arabe pour que l’Arabie saoudite accueille le prochain sommet.

Le sommet s’est conclu par la « Déclaration de l’Algérie ». Il comprenait « les aspirations des États arabes à renforcer une action arabe commune sur de nombreuses questions régionales », a déclaré M. Tebboune.

La déclaration indique que les dirigeants arabes ont souligné l’importance de se dresser contre toutes les formes d’ingérence dans les affaires intérieures de la région et ont apporté leur soutien aux pays confrontés à des crises politiques, tels que la Libye, le Liban et le Yémen.

Le sommet s’est tenu dans un contexte de hausse des prix des aliments et de l’énergie, de pénuries, de sécheresse dans certains pays arabes et de la flambée du coût de la vie dans une grande partie du Moyen-Orient et de l’Afrique.

En haut