Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Le Royaume a décidé d'augmenter sa production quotidienne de pétrole à 13 millions de barils

Actualité

L’Arabie Saoudite : Le Royaume augmentera sa production de pétrole à 13 millions de barils

Lors d’un sommet avec des dirigeants arabes, Ben Salmane a annoncé que son pays s’était engagé à augmenter sa production de 1 million de barils par jour, avec pour objectif d’atteindre 13 millions de barils par jour.

Cette décision devrait aider à stabiliser les prix de l’énergie et du carburant dans un contexte d’aggravation de la crise énergétique mondiale

yandex.com

L’Arabie saoudite a annoncé qu’elle augmenterait la production de pétrole , à la suite de la visite du président américain Joe Biden et de sa rencontre avec le prince héritier Mohammed bin Salman.

Lors d’un discours prononcé lors d’un sommet avec des dirigeants arabes, ben Salmane a annoncé que son pays s’était engagé à augmenter sa production de 1 million de barils par jour, avec pour objectif d’atteindre 13 millions de barils par jour.

Le royaume a annoncé une augmentation de son niveau de capacité de production à 13 millions de barils par jour, après quoi le royaume n’aura plus de capacité supplémentaire pour augmenter la production“, a déclaré le pPrince héritier Saoudien.

L’Arabie saoudite prévoyait auparavant d’augmenter sa production à ce montant d’ici 2027, mais le prince ben Salmane a cité un effort pour soutenir l’économie mondiale en augmentant la production, à une époque où la guerre russo-ukrainienne a provoqué une crise énergétique dans le monde.

La décision Saoudienne devrait aider à stabiliser les prix de l’énergie et du carburant à mesure que l’offre augmente, et à atténuer certaines des douleurs qu’une pénurie de carburant a causées à certains pays et secteurs.

Le prince Ben Salmane a ajouté que des politiques irréalistes de réduction des émissions en excluant les “principales sources d’énergie telles que les combustibles fossiles peuvent conduire à l’inflation, à une augmentation des prix de l’énergie, ainsi qu’à une augmentation du chômage.

Il a déclaré que la crise du COVID-19 et la situation géopolitique mondiale nécessitaient des efforts conjoints pour soutenir l’économie mondiale, et que la transition vers les énergies renouvelables devait être “réaliste et raisonnable”.

Des responsables américains avaient déjà déclaré que Biden discuterait de la sécurité énergétique avec les dirigeants des États du Golfe à Djeddah, dans l’espoir que l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) intensifie sa production.

Reuters a toutefois rapporté que les responsables américains ont déclaré qu’ils ne s’attendaient pas à une augmentation immédiate de la production de pétrole du pays.

La visite de Joe Biden à Djeddah a conclu son premier voyage au Moyen-Orient en tant que président américain, sa première étape étant Israël.

Biden ayant précédemment qualifié l’Arabie saoudite «d’État paria» pour le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, beaucoup ont vu cette visite comme une tentative d’améliorer les relations avec le premier producteur mondial de pétrole.

En haut