Dénonçant le silence « honteux » des États-Unis et de certains pays européens face aux crimes et meurtres d’Israël, l’Iran appelle à l’unité entre les nations musulmanes pour contrer le régime sioniste et soutenir le peuple opprimé de Palestine

L'iran appelle à la solidarité musulmane pour la liberté de la Palestine
The Cradle.

L’Iran a dénoncé le silence « honteux » des États-Unis et de certains pays européens face aux crimes et meurtres d’Israël, appelant à l’unité entre les nations musulmanes pour contrer le régime sioniste et soutenir le peuple opprimé de Palestine.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a publié jeudi une déclaration à l’occasion de la Journée internationale du Quds, le dernier vendredi du mois sacré du Ramadan, qui a été nommé par l’ayatollah Ruhollah Khomeiny, le défunt fondateur de la République islamique, il y a plus de quatre décennies.

Maintenant, la Palestine et la sainte Quds sont devenues le symbole de l’unité dans le monde musulman et représentent la cause des opprimés du monde en quête de droits et de liberté de toute race et religion“, a-t-il déclaré.

Le ministère a critiqué les soi-disant défenseurs des droits de l’homme qui sont en fait des partisans du régime d’occupation israélien, comme les États-Unis et certains pays européens, pour avoir gardé un silence honteux sur les crimes et les meurtres commis par Israël, qui a tué environ 100 Palestiniens, y compris les femmes et les enfants, rien qu’au cours des trois premiers mois de 2023.

Il soulignait la politique « fondée sur des principes et immuable » de la République islamique de soutenir la lutte de libération et la résistance légitime de la nation palestinienne et la nécessité d’une confrontation efficace et dissuasive avec le régime israélien.

Le ministère “demande à tous les gouvernements et nations musulmans ainsi qu’aux demandeurs de liberté du monde de s’unir pour faire face à cette tumeur cancéreuse et perturbatrice de la stabilité et de la sécurité régionales et internationales et d’apporter un soutien et une assistance réels au peuple opprimé de Palestine“.

Il a une fois de plus souligné l’obligation légale des organisations internationales et des entités de défense des droits de l’homme de soutenir les droits du peuple palestinien et de mettre fin aux crimes sauvages d’Israël à al-Qods et dans d’autres territoires occupés de Palestine, ainsi qu’aux agressions et aux jeux de rôle du régime dans la région.

La déclaration a souligné la décision des forces de l’éphémère régime sioniste ces derniers jours de violer le caractère sacré de la mosquée al-Aqsa, la première qibla des musulmans à travers le monde, et de tuer des fidèles dans ce lieu sacré, ajoutant que de tels les actions ont une fois de plus dépeint le “visage vicieux de ce régime d’apartheid devant l’opinion publique mondiale”.

Il a noté que le régime israélien continue ses crimes, viole de manière flagrante les principes fondamentaux des droits de l’homme et profane les sanctuaires religieux et musulmans, en particulier la mosquée al-Aqsa, exhortant les musulmans « à s’unir et à se consolider une fois de plus et à soutenir la résistance héroïque de la nation palestinienne ». avec l’objectif ultime de libérer tous les territoires occupés de la Palestine de la mer au fleuve et de former un établissement palestinien intégré avec la sainte al-Qods comme capitale.

Comme l’a réitéré le chef de la révolution islamique, l’ayatollah Seyyed Ali Khamenei, a déclaré le ministère, la principale politique des puissances hégémoniques et du sionisme est de saper l’importance de la question palestinienne dans l’esprit des musulmans du monde entier afin qu’elle tombe dans l’oubli. 

Depuis le début du mois sacré du Ramadan, le régime israélien a imposé des restrictions strictes à l’entrée et à la sortie des Palestiniens vers et depuis les portes de la mosquée al-Aqsa. Au milieu des tensions accrues avec les fidèles palestiniens, les colons israéliens poursuivent également leurs fréquentes incursions et leurs rituels provocateurs sur le lieu saint.

L'iran appelle à la solidarité musulmane pour la liberté de la Palestine
Palestinephotos – Twitter.

Les mouvements de résistance à Gaza et ailleurs ont juré d’affronter le régime israélien sur plusieurs fronts. 

Le 6 avril, au moins 30 roquettes auraient été lancées depuis le sud du Liban vers les territoires occupés par Israël en représailles à l’agression israélienne contre al-Aqsa. Des résistants basés à Gaza ont également tiré plusieurs roquettes en direction des territoires occupés.

Des sources palestiniennes ont déclaré que le dôme de fer du régime n’avait pas réussi à intercepter la plupart des roquettes de représailles. Suite à l’attaque à la roquette, des avions de combat israéliens ont touché des cibles à l’intérieur de Gaza et des positions du mouvement de résistance palestinien Hamas au Liban.