Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Le footballeur professionnel Amir Nasr-Azadani risque d'être exécuté en Iran

Actualité

Iran : Un joueur de foot risque la peine de mort

Le footballeur professionnel Amir Nasr-Azadani risque d’être exécuté en Iran, pour avoir participé à une campagne pour les droits des femmes et les libertés fondamentales dans son pays

Le syndicat mondial des footballeurs professionnels FIFPRO s’est dit “choqué et écœuré” par le risque que le footballeur iranien Amir Nasr-Azadani soit condamné à mort

Le footballeur professionnel Amir Nasr-Azadani risque d'être exécuté en Iran
yandex.com

Nasr-Azadani a été arrêté dans la ville d’Ispahan deux jours après avoir prétendument participé à une “émeute armée” au cours de laquelle trois agents de sécurité ont été tués le 16 septembre, a déclaré le chef de la justice d’Ispahan, Abdullah Jafari, cité dimanche par l’agence de presse iranienne ISNA.
Jafari a déclaré que le jeune homme de 26 ans avait été accusé de “rébellion, d’appartenance à des gangs illégaux, de collusion pour porter atteinte à la sécurité et donc d’assistance au moharabeh” – ou “inimitié contre Dieu” – un crime capital dans la république islamique.
La FIFPRO est choquée et écœurée par les informations selon lesquelles le footballeur professionnel Amir Nasr-Azadani risque d’être exécuté en Iran après avoir fait campagne pour les droits des femmes et les libertés fondamentales dans son pays“, a écrit le syndicat sur sa page Twitter lundi soir.

FIFPRO Twitter.


Nous sommes solidaires d’Amir et appelons à l’annulation immédiate de sa peine.”
L’alarme survient après un tollé mondial suite à l’exécution par l’Iran ces derniers jours de deux jeunes hommes arrêtés au cours des manifestations.
Nasr-Azadani, qui a joué au niveau des moins de 16 ans pour l’équipe nationale, a commencé sa carrière de footballeur avec l’équipe de Téhéran Rah-Ahan, avec qui il a joué pour la première fois dans la ligue de haut niveau iranienne.
Le défenseur a brièvement joué pour Tractor SC sous l’ancien entraîneur du Pays de Galles John Toshack et est actuellement au FC Iranjavan Bushehr.
L’ancienne star internationale iranienne Ali Karimi, fervent partisan des manifestations, a soutenu le footballeur dans un tweet, disant “N’exécutez pas Amir“.
L’équipe nationale iranienne a participé à la Coupe du monde au Qatar et a organisé sa propre manifestation en refusant de chanter l’hymne national lors de son match d’ouverture contre l’Angleterre.
Cependant, ils ont reculé pour chanter l’hymne lors des matchs suivants contre le Pays de Galles et les États-Unis.
L’Iran fait face à des manifestations déclenchées par la mort le 16 septembre de Mahsa Amini, une Kurde iranienne de 22 ans décédée après avoir été arrêtée par la police des mœurs pour avoir prétendument enfreint le code vestimentaire strict de la république islamique pour les femmes.
Selon Amnesty International, il a été confirmé que 11 personnes ont été condamnées à mort pour les manifestations et au moins neuf autres, dont Nasr-Azadani, risquent d’être condamnées à mort.
L’Iran appelle les manifestations “émeutes” et dit qu’elles ont été encouragées par ses ennemis étrangers.
L’ancienne star internationale Voria Ghafouri a été arrêtée en Iran le mois dernier après avoir soutenu les manifestations et condamné la répression, mais a ensuite été libérée sous caution.

En haut