Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

L'aéroport de Bagdad victime d'incendie à deux reprises rien qu'en 3 jours

Actualité

Irak : L’aéroport irakien de Bagdad touché par un deuxième incendie en trois jours

L’aéroport de Bagdad victime d’incendie à deux reprises rien qu’en 3 jours

L’Irak a ouvert une enquête jeudi après qu’un incendie s’est déclaré dans l’un des terminaux de l’aéroport de Bagdad, le deuxième en trois jours

Twitter, @Al Arabiya_Eng

Les autorités irakiennes ont ordonné une enquête après qu’un incendie s’est déclaré dans l’un des terminaux de l’aéroport de Bagdad. Il s’agit notamment du deuxième incident au cours des trois derniers jours.

Selon les médias, aucune victime n’a été signalée lors du dernier incendie, mais il a été signalé que l’incendie avait endommagé plusieurs bureaux de la compagnie aérienne dans le terminal de Ninive à deux étages.

L’aéroport de Bagdad touché par un deuxième incendie en 3 jours

Suite à l’incident, le Premier ministre Mohammed Shia al-Sudani s’est rendu à l’aéroport, où il a été informé de l’enquête lancée par les enquêteurs des pompiers, confirmant son bureau. L’incendie a été maîtrisé par 16 brigades de protection civile. L’incident survient après que trois personnes ont subi des blessures ne mettant pas leur vie en danger mardi lorsqu’un incendie s’est déclaré dans une zone de restauration dans la salle d’embarquement de l’un des terminaux de l’aéroport.

Un responsable de l’aéroport a déclaré que “l’incendie s’était déclaré dans une section de la salle VIP réservée au premier ministre et s’était propagé à la salle à partir de là“. Le responsable a parlé sous couvert d’anonymat car il n’était pas autorisé à parler aux médias de l’enquête en cours. Il est pertinent de mentionner ici que les normes de sécurité dans les secteurs des transports et de la construction ont pour la plupart été bafouées et que les accidents sont fréquents. De plus, l’aéroport de Bagdad n’a subi aucune rénovation majeure depuis son ouverture dans les années 1980 sous la direction de l’ancien dictateur Irakien Saddam Hussein.

En haut