Connectez-vous avec nous

Le journal du musulman

Actualité

Malaisie : Arrestation des agents israéliens après la séquestration d’un résistant palestinien

Des agents appartenant au service du Mossad ont été interceptés par la police malaisienne. Après avoir assassiné un ingénieur palestinien à Kuala Lumpur en 2018, l’organisation secrète, a cette fois-ci tenté de torturer un autre palestinien, spécialiste en cybersécurité.

Lors de l’opération, deux cibles palestiniennes , expertes en programmation informatique, ont été interceptées, peu après 22 heures. Tandis que le duo était sur le point de monter en voiture, près du quartier de Jalan Yap Kwan Seng, un véhicule blanc s’est approché d’eux. Quatre hommes se sont ensuite précipités sur les deux amis. Après avoir violemment attaqué l’un des individus, ils lui ont révélé que leur “patron” voulait s’entretenir avec ce dernier.

Tentant d’aider son ami, l’autre homme a été averti de rester à l’écart. L’informaticien, enlevé, a été battu à l’intérieur du véhicule ainsi que dans le chalet où il a été emmené. Un appel vidéo a ensuite été réalisé devant la victime. La première phrase qui retentit est : “Vous savez pourquoi vous êtes ici”. En réalité, les agents secrets voulaient connaître l’expérience de la cible, dans le développement d’applications informatiques, ainsi que la force du Hamas dans les logiciels.

Les médias israéliens, ont révélé quelques mois auparavant qu’ils comptaient déclarer la guerre aux membres du Hamas, dans le monde entier. Ils ont également ajouté qu’ils attaqueraient des individus appartenant au groupe, en ciblant l’Iran, le Qatar, la Turquie ainsi que la Malaisie. La dernière question que les israéliens auraient posé à la victime, juste avant que la police n’intervienne, serait de savoir si un des hauts dirigeants du Hamas, avait rencontré son ami.

“Tout en remerciant la police et les services de sécurité malaisiens, nous dénonçons ce crime commis par l’occupation israélienne contre l’un des nôtres en Malaisie”, a déclaré le ministère Palestinien dans un communiqué, ajoutant qu’il espérait que les “auteurs seraient tenus responsables et jugés”.

Sur les réseaux sociaux, la nouvelle provoque une joie immense dans le cœur des défenseurs de la paix, qui prônent la libération de la Palestine.

Continuer la lecture
Vous pourriez aussi aimer...
En haut