px
custom

[vidéo] Des détenus musulmans sont privés de nourriture pendant ce mois de ramadan

détenus musulmans fauçal Cheffou

Dans une vidéo filmée depuis le centre fermé 127 bis de Steenokkerzeel en Belgique , le journaliste indépendant Fayçal Cheffou dénonce les conditions de détentions de plusieurs détenus musulmans privés de nourriture pendant ce mois de ramadan.

Fayçal Cheffou a été alerté par Ahmed Benamar, vice-président de l’Association des parents marocains pour la promotion socio-culturelle de Molenbeek-Saint-Jean. Les détenus dénoncent qu’à de multiples reprises des personnes n’ont pas reçu leur ration quotidienne.

« Ils ont même proposé à des détenus musulmans de manger à l’heure normale des repas à 19 heures, alors que la rupture du jeûne se fait à 22 heures », déplore Ahmed Benamar.

« Ce n’est pas normal dans une telle institution que le ramadan ne soit pas respecté ».

Dans la nuit lundi au mardi, le journaliste a tenté d’alerter la direction de ce centre pour étrangers en situation irrégulière et a tout fait pour avoir plus d’information mais celle-ci  refuse de communiquer sur le sujet.

Fayçal Cheffou réussit ensuite à rentrer en contact avec l’un des détenus qui l’informe que plusieurs personnes ont été mises au cachot parce qu’elles ont simplement protesté et demandé de la nourriture.





Ne ratez plus aucune news, Rejoignez-nous en cliquant sur ces boutons

5 Comments

  1. Natalia

    16 juillet 2014 at 17 h 43 min

    Subhan Allah, que Dieu exalté soit-Il leur vienne en aide …

  2. lilou

    16 juillet 2014 at 19 h 12 min

    Qu’ALLAH leur donne une issue favorable y a latif c’est injuste

  3. ali

    16 juillet 2014 at 22 h 13 min

    inalillahi wa ina iléïhi rajioune.

  4. bale

    16 juillet 2014 at 20 h 54 min

    Bonjour,

    est il possible d’avoir les coordonnees de ce lieu de detention ? les coordonnees du maire de cette ville ?
    Il ne faut pas laisser passer un truc pareil, meme a Guantanamo il y a une pitence. Il faut etre solidaire!!!!

    • Une lectrice

      18 juillet 2014 at 19 h 41 min

      Un pitance injectée de force par voies nasales (processus très douloureux) et ceux bien au-delà des rations quotidiennes que ce qu’un être humain est capable d’ingurgiter. Le tout accompagné de laxatifs, sachant que les prisonniers qui jeûnent sont ainsi nourris de force, et ceux plusieurs heures par jour, attachés sur des chaises. Je vous laisse imaginer les effets désastreux des laxatifs dans ces là.

      Je dis ça pour informer mais j’ai très bien compris le sens de vos propos, à bon entendeur 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INCRIVEZ-VOUS A LA NEWSLETTER

Recevez les nouvelles publications par mail